Appel européen à la création d’un contre-pouvoir au lobby des banques

21 juin 2010
Communiqué de presse des députés européens Pascal Canfin (Europe Ecologie), Pervenche Berès (PS – Socialistes & Démocrates) et Jean-Paul Gauzès (UMP – Parti Populaire Européen)
Pour la première fois 22 députés européens en charge de la régulation des banques et des marchés financiers lancent un appel transpartisan pour dénoncer l’asymétrie entre, d’un côté, le lobbying des acteurs financiers et, de l’autre, l’absence de contre-expertise indépendante en provenance de la société civile.

Cet appel mis en ligne aujourd’hui sur www.finance-watch.org est lancé par des députés de 9 pays (France, Allemagne, Royaume-Uni, Portugal, Grèce, Luxembourg, Italie…), en charge des textes clés actuellement en cours de négociation au niveau européen en matière de régulation financière (fonds spéculatifs, rémunération des banquiers, création d’une agence européenne de régulation des marchés financiers, contrôle des agences de notation, produits dérivés…).

Les députés signataires de cet appel sont issus de 5 des 7 groupes du Parlement européen allant du Parti populaire européen (droite) à la Gauche unitaire européenne (gauche communiste) en passant par les Libéraux, les Verts et les Socialistes. Parmi les députés européens français, il a été signé par Pascal Canfin (Europe Ecologie, vice-président de la commission spéciale sur la crise du Parlement européen), à l’origine de cette initiative, Jean-Paul Gauzès (UMP, coordinateur du Parti populaire européen pour les questions économiques et financières) et Pervenche Berès (groupe Socialistes & Démocrates, rapportrice de la commission spéciale sur la crise).

3 questions à Pascal Canfin, député européen (Groupe des Verts) à l’initiative de l’appel:

Pourquoi cet appel?

Pour alerter l’opinion sur un véritable risque pour la qualité de la démocratie.

En matière sociale, en face des organisations patronales, les organisations syndicales peuvent faire entendre leur voix. En matière environnementale et de santé publique, en face des industriels les organisations non gouvernementales ont développé une véritable contre-expertise. En matière financière, il n’en est rien : les capacités de lobbying de l’industrie financières sont exceptionnellement fortes tandis, qu’en face, la contre-expertise de la société civile particulièrement faible. Cette situation est un danger pour la démocratie : elle favorise soit une réponse politique trop faible au regard des enjeux, soit une réponse politique uniquement basée sur l’émotion et le populisme. Les députés qui ont signé cet appel ne sont pas d’accord sur toutes les mesures à prendre mais ils veulent que le débat soit de qualité et équilibré.

Cet appel n’est-il pas un constat d’échec puisque le Parlement européen ne peut pas faire son travail aujourd’hui dans de bonnes condition ?

Non, ce n’est pas le cas. Nous développons notre propre expertise indépendante de l’industrie et travaillons le mieux possible. Mais nous sommes obligés de constater cette asymétrie. Qui plus est, la proximité qui peut parfois exister entre les élites politiques et financières accentue ce déséquilibre. Les arguments de l’industrie financière se voient donc accorder un poids beaucoup plus important que celui qu’il représente dans la société.


Et maintenant?

Première chose à faire: signer l’appel! L’ensemble des parlementaires européens et les élus des parlements nationaux dans tous les Etats membres sont maintenant invités à rejoindre l’appel sur le site www.finance-watch.org. Ensuite, nous allons discuter avec les organisations de la société civile pour les aider à créer une sorte de « Greenpeace de la finance » assise sur une véritable contre-expertise issue de personnes ayant travaillé sur les marchés financiers, financièrement totalement indépendante de l’industrie financière, bien-sûr totalement indépendante politiquement et capable de faire passer un message au travers d’actions de communication grand public.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Site en cours de refonte, merci pour votre compréhension