Tribune
Au Yémen, les armes européennes tuent. Arrêtons d’en vendre à l’Arabie saoudite
par eelv
26 février 2016
A l’initiative des écologistes, les membres du Parlement européen ont réclamé le 25 février 2016 un embargo sur la vente d’armes à l’Arabie saoudite, actuellement à la tête d’une coalition qui bombarde le Yémen. Michèle Rivasi, eurodéputée Europe Écologie, signe pour la délégation française des élus Verts/ALE au Parlement européen un appel à Jean-Marc Ayrault, ministre des Affaires étrangères.

Monsieur le ministre des Affaires étrangères,

Vous avez souligné lors de votre arrivée au Quai d’Orsay vouloir "redonner un sens et des perspectives à l’Europe". Le Parlement européen vient de vous donner une occasion unique de le faire !

Un engagement pris en... 2008

Le Parlement européen demande un embargo européen sur la vente d’armes à l’Arabie saoudite, principale responsable de la dégradation du conflit au Yémen qui a causé jusqu’à présent la mort de milliers de personnes. Entre le 1er janvier et le 31 juillet 2015, 86% des victimes des bombardements étaient des victimes civiles, selon l’organisation anglaise Action on Armed Violence.

Ce n’est pas un hasard quand sont ciblés et détruits, hôpitaux, écoles et bâtiments publics. Cette situation ne peut plus durer. Nous, Européens, avons une responsabilité directe dans ce massacre. L’Arabie saoudite est le second plus gros importateur d’armes au monde... et l’Europe son premier fournisseur.

Les États membres se sont pourtant engagés, le 8 décembre 2008, à ne plus exporter de technologies et d’équipements militaires pouvant contribuer à l’instabilité régionale ou pouvant servir à commettre des violations graves du droit humanitaire international. Malgré cela, la France, la Grande-Bretagne, l’Italie et l’Allemagne continuent de vendre plusieurs dizaines de millions d’euros d’armes chaque année à Riyad. Au Yémen, les armes européennes tuent des milliers de civils. Vous devez agir !

L’affront saoudien à l’égard des humanitaires

Une balance commerciale excédentaire ne peut tenir lieu de politique étrangère dans le désordre du monde. Rien ne peut justifier l’impunité avec laquelle l’Arabie saoudite viole quotidiennement le droit international et humanitaire au Yémen. 2,5 millions de Yéménites ont dû fuir les bombardements de la coalition menée par Riyad, et plus de 14 millions de personnes manquent de nourriture, d’eau, de soins, de médicaments et d’autres ressources indispensables à leur survie.

Malgré l’urgence, les autorités yéménites continuent pourtant de bloquer l’accès des convois humanitaires. Dans ce contexte, la récente demande de Riyad d’éloigner le personnel humanitaire des zones de combat après l’émotion suscitée par les bombardements de plusieurs hôpitaux de Médecins sans frontières relève de l’affront. Poussez-vous de là que je bombarde !

Montrons l’exemple en Europe !

L’indifférence avec laquelle la communauté internationale, et l’Europe en particulier, traite ce conflit ne peut plus durer. En Suède, le gouvernement socialiste et écologiste a eu le courage de cesser sa coopération militaire avec Riyad au nom du respect des droits humains. En Allemagne, le vice-chancelier socialiste Sigmar Gabriel s’est déclaré prêt à envisager un embargo européen sur la vente d’armes à l’Arabie saoudite. Hier, une majorité progressiste au Parlement européen s’est exprimée pour rappeler les valeurs humanistes et de solidarité du projet européen, et redonner du sens à notre politique étrangère.

À vous de prendre l’initiative en annonçant un embargo français, ce signal fort d’une France exemplaire contribuera à convaincre vos collègues ministres européens de faire de même. Les États-membres doivent cesser de toute urgence d’outrepasser les règles européennes en continuant à vendre des armes à l’Arabie saoudite. Ils ne peuvent feindre d’ignorer plus longtemps que ces armes contribuent à violer le droit humanitaire international et à massacrer des milliers de civils.

Michèle Rivasi, José Bové, Karima Delli, Pascal Durand, Yannick Jadot, et Eva Joly, députés européens Europe Ecologie.

Appel publié sur le Plus du NouvelObs

Réagir à l'article "Au Yémen, les armes européennes tuent. Arrêtons d’en vendre à l’Arabie saoudite"
Au Yémen, les armes européennes tuent. Arrêtons d’en vendre à l’Arabie saoudite
marie le 4 mars 2016
Très bel appel… J’aime beaucoup l’espoir dans la phrase “redonner du sens à notre politique étrangère”. Cette problématique est connue de tous, mais aussi passée sous silence… Il est temps que les choses bougent, espérons de bonnes réactions à la lecture de cette lettre.

Voir en ligne : FC IDRAC

Nous contacter

contact@europeecologie.eu

Parlement européen
Délégation Europe Ecologie au Groupe Verts/ALE
Bureau ASP 4 F 146
47-53, rue Wiertz
B.1047 Bruxelles

Les eurodéputés de la délégation