CETA, le Parlement européen de plus en plus divisé en vue du vote en plénière

24 janvier 2017
Le Parlement européen devra se prononcer sur la ratification de l’accord de libre-échange avec le Canada le 15 février. Yannick Jadot attend Justin Trudeau de pied ferme. S’il a été adopté en commission parlementaire, les écologistes poursuivent leur mobilisation contre cet accord qui constitue une menace sur la protection de l’environnement, des travailleurs, du bien-être animal, des services publics et de la démocratie.
 
Pour Yannick Jadot, député européen et porte-parole des Verts/Ale sur TAFTA/CETA :

« Les conservateurs, les libéraux démocrates et une moitié des sociaux démocrates ont validé un projet scandaleux de transfert de notre souveraineté démocratique et juridique vers quelques multinationales. Fossoyeurs d’un projet européen durable, ils n’ont tiré aucune leçon du Brexit et de la victoire de Trump et continuent de dérouler le tapis rouge aux extrêmes droites et à tous les nationalismes moisis. Les alertes, les expertises, les mobilisations citoyennes partout en Europe n’auront pas stoppé leur folle fuite en avant.

Pour rappel, le CETA a été négocié par une Commission Barroso empêtrée dans les scandales de conflits d’intérêt, y compris de son Commissaire au Commerce Karel de Gucht, avec le gouvernement Harper, ultra libéral climatosceptique. Les aménagements obtenus depuis ne changent en rien les dangers prouvés pour l’emploi, l’environnement, la santé et les services publics. Le scandale persistant sur les perturbateurs endocriniens et l’importation de carburant issu des sables bitumineux n’en sont qu’une démonstration de plus.

Mais le combat n’est pas terminé. Le 15 février prochain, tous les députés européens devront dire si oui ou non ils acceptent de ratifier le CETA et nous ferons tout pour faire en sorte, avec les organisations de la société civile, les citoyens, que cet accord soit rejeté. Et ce n’est pas la présence de Justin Trudeau, premier ministre canadien, qui remettra en cause notre détermination à faire échouer cet accord au Parlement européen. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Site en cours de refonte, merci pour votre compréhension