CETA : nous voulons un autre agenda commercial européen !

24 octobre 2016
Yannick Jadot réagit au discours du Premier Ministre belge, affirmant que son pays ne votera pas l’accord commercial entre l’UE et le Canada. L’Europe doit développer d’autres approches dans ses relations extérieures.
 
Le parlement wallon et les autres parlements belges ont fait le travail d’évaluation du CETA négocié dans l’opacité pendant 6 ans. Un travail que n’ont pas fait les autres parlements nationaux. En France par exemple, la majorité socialiste et le gouvernement ont stoppé cette prise en main démocratique. Le CETA est critiqué par les juristes, y compris ceux de la Cour constitutionnelle allemande, par les syndicats, les associations de consommateurs et les ONG de la société civile, par les collectivités territoriales, des organisations de PME et par des élus, notamment les écologistes.

Le processus de signatures du Conseil doit être stoppé, de même que la négociation du Tafta. A la place, un débat doit s’ouvrir sur l’agenda commercial européen avec en son cœur : La régulation par la puissance publique de la mondialisation, privilégiant les droits humains, sociaux et environnementaux sur le droit des affaires et des investisseurs.

Je demande formellement au Président Hollande d’engager, au nom de la France, cette démarche auprès de ses homologues européens.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Site en cours de refonte, merci pour votre compréhension