Directive AIFM: les fonds alternatifs devront désormais rendre des comptes

17 mai 2010
La directive sur les fonds alternatifs (AIFM) a été adoptée ce soir par une majorité formée par le parti populaire européen, les socialistes et les Verts de la Commission des Affaires économiques et monétaires du Parlement européen. L’extrême droite, les conservateurs britanniques et les libéraux ont voté contre. La gauche unitaire européenne s’est abstenue.

A l’issue du vote, Pascal Canfin, négociateur pour le groupe des Verts sur ce texte, se félicite:

« Il n’est jamais trop tard pour bien faire. La crise de l’Euro rappelle l’urgence de réguler les fonds spéculatifs. Le vote de ce soir va permettre la régulation de tous les fonds spéculatifs européens. La majorité des parlementaires européens de la Commission des Affaires économiques et monétaires traduit en acte l’engagement du G20 de ne laisser aucun acteur financier en dehors de la régulation. »

Pascal Canfin souligne :

« Les fonds spéculatifs européens devront désormais rendre des comptes aux régulateurs. Concrètement, ils devront justifier le niveau des risques pris (Article 25) et faire la transparence sur leurs activités (Article 21). Les fonds européens ne bénéficieront plus de l’opacité qui permet de spéculer en toute impunité contre la Grèce ou encore l’Euro. »

Pascal Canfin remarque :

« En ce qui concerne la question sensible des fonds situés dans les pays tiers, le compromis adopté ce soir va dans la bonne direction même s’il n’est pas pleinement satisfaisant. Il permet de tirer la mondialisation financière vers le haut en imposant des critères contraignants aux fonds des pays tiers qui veulent être commercialisés sur le marché européen. L’accès au marché européen suppose en effet de respecter les règles européennes. »

Enfin, Pascal Canfin prévient :

 » Cette directive ne pourra être pleinement effective que si les autres places financières, à commencer par les Etats-Unis, adoptent des règles équivalentes. L’Union européenne doit maintenant mettre la pression pour que les fonds américains qui spéculent sur les marchés européens fassent l’objet d’une régulation effective. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Site en cours de refonte, merci pour votre compréhension