G 20 : le co-prince d’Andorre est rassuré

28 septembre 2009
Pour Pascal Canfin, Député européen d’Europe Ecologie : « Nicolas Sarkozy, co-prince d’Andorre, et le Prince Albert II de Monaco peuvent se féliciter des résultats du G20. Alors que Monaco est sorti de la liste grise des paradis fiscaux établie par l’OCDE grâce à des accords de coopération fiscale passés avec plusieurs autres paradis fiscaux, dont Andorre, le G20 n’a rien trouvé à redire à cette pratique. Au contraire, le co-prince d’Andorre a affirmé que les paradis fiscaux n’existaient plus et que le secret bancaire était terminé ».

Le signal envoyé par le G20 est clair : la pression sur les paradis fiscaux retombe. Les sanctions prévues pour mars 2010 contre les pays les moins coopératifs tomberont lorsque la liste de ces pays sera vidée de son contenu grâce aux accords de coopération fiscale qu’ils passent entre eux. Le G20 n’a même pas évoqué la possibilité de durcir les critères pour sortir des listes noires et grises de l’OCDE, qui sont pourtant manifestement insuffisants et déjà contournés par les paradis fiscaux.

Pour rappel, selon le Syndicat Unifié des Impôts, l’évasion fiscale coûte à la France entre 30 et 50 milliards d’euros par an de manque à gagner, soit 3 à 5 fois le déficit de la sécurité sociale en 2008. Si ces déficits sont « abyssaux » comment qualifier le coût collectif des paradis fiscaux…

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Site en cours de refonte, merci pour votre compréhension