L’allègement de la dette grecque ne peut plus attendre

25 mai 2016
Jusqu’à tard dans la nuit hier, s’est tenue, à Bruxelles, une énième réunion de l’Eurogroupe consacrée à la Grèce. Et une fois de plus, l’Eurogroupe a laissé passer l’occasion de prendre, dès à présent, des mesures proactives, concrètes et réalistes d’allègement de la dette au lieu d’attendre les bras croisés jusqu’en 2018 comme le proposent les partenaires européens regrette le Président des Verts/ALE Philippe LAMBERTS.
 
Déclaration de Philippe LAMBERTS, Président du groupe Verts-ALE:

« C’est une bonne chose que l’Eurogroupe ait décidé de libérer une nouvelle tranche du prêt de sauvetage à la Grèce pour tenter endiguer la détérioration continue de l’économie du pays. Pourtant, comme vient de le rappeler très clairement le Fonds monétaire international (FMI), la crise grecque demeurera insoluble sans un allègement de sa dette. Le tabou semble enfin avoir été brisé au sein de l’Eurogroupe sans cependant aboutir à des propositions concrètes.

L’action incessante de la troïka pour faire adopter toujours plus de mesures d’austérité par la Grèce est totalement à côté de la plaque. Malheureusement, les créanciers n’ont pas suivi les recommandations du FMI, notamment celle visant à s’en tenir à un objectif réaliste de 1,5% d’excédent primaire. Et une fois de plus, l’Eurogroupe a laissé passer l’occasion de prendre, dès à présent, des mesures proactives, concrètes et réalistes d’allègement de la dette au lieu d’attendre les bras croisés jusqu’en 2018 comme le proposent les partenaires européens.

Certaines des réformes structurelles socialement justes doivent être prioritaires comme, notamment, la refonte de l’administration fiscale. Jusqu’à présent, le gouvernement Syriza a malheureusement très peu agi contre l’évasion fiscale et la mise à contribution de ceux qui ont commis des fraudes. « 

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Site en cours de refonte, merci pour votre compréhension