Grèce: un accord qui ne règle rien

26 mars 2010
La photo est belle. Nicolas Sarkozy, Angela Merkel et José Luis Zapatero encadrant le premier ministre grec George Papandreou, tout sourire, après l’annonce d’un accord sur un plan de soutien à la Grèce. Pourtant, les apparences sont trompeuses. L’accord signé jeudi en marge du Conseil européen est loin de clarifier la situation et n’apporte aucun soutien immédiat aux finances grecques. Plus encore, en plaçant en partie le sort de la Grèce dans les mains du FMI, les pays européens affichent au grand jour la faiblesse de leur Union.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Site en cours de refonte, merci pour votre compréhension