Syrie
Hélène Flautre interpelle le Conseil sur l’accueil des réfugiés syriens
9 octobre 2013 Droits et libertés Migrations International

En mars 2011, commençait un conflit qui a atteint les sommets de l’horreur : plus de 115.000 morts, usage d’armes chimiques, et ce sentiment d’impuissance de nos diplomaties européennes face à une guerre qui s’enlise.

Bien sûr, l’Union européenne s’est indignée face à l’inhumanité de ce conflit. Bien sûr, elle a soutenu au moyen de millions d’euros l’aide humanitaire pour la gestion de la crise. Bien sûr, elle a félicité les pays voisins de faire ce qui semble être pour beaucoup le « sale boulot » à savoir accueillir les 2,2 millions de réfugiés qui ont quitté la Syrie. Mais elle n’a pas pris pleine mesure des implications concrètes de cette crise sur le territoire de l’UE et la responsabilité juridique et morale qui en découle. Et en cela, elle a failli. Est-il besoin de rappeler le ridicule nombre de réfugiés accueillis par les Etats membres depuis début du conflit ?

Les prévisions du Haut Commissariat aux Réfugiés qui prévoientt d’ici la fin de l’année 2014 que plus de la moitié de la population d’avant-guerre de la Syrie de 22,5 millions aura soit fui le pays ou auront été déplacées à l’intérieur nous obligent à retrousser les manches dès aujourd’hui. Et nous avons des outils à utiliser, d’autres à renforcer : le sauvetage en mer, la directive sur la protection temporaire, les moyens consulaires, la réinstallation...

Alors que les eurodéputés débattaient de cet accueil lacunaire au lendemain de la réunion du Conseil des Ministres de l’Intérieur, Hélène Flautre a directement interpellé le Conseil afin que les Etats membres assurent leur devoir et leur tradition d’hospitalité.


Hélène Flautre sur les réfugiés syriens (9... by EurodeputesEE

Nous contacter

contact@europeecologie.eu

Parlement européen
Délégation Europe Ecologie au Groupe Verts/ALE
Bureau ASP 4 F 146
47-53, rue Wiertz
B.1047 Bruxelles

Les eurodéputés de la délégation