Iran : les lauréats du prix Sakharov 2012 sanctionnés une fois de plus

29 octobre 2012
Ce samedi 27 octobre 2012, les autorités iraniennes ont interdit à une délégation de parlementaires européens qui devaient se rendre à Téhéran et rencontrer le cinéaste Jafar Panahi et l’avocate Nasrin Sotoudeh. Ces deux symboles de la défense des droits de l’Homme et de la liberté d’expression en Iran s’étaient vus décerner le prix Sakharov du Parlement européen deux jours plus tôt à Strasbourg. Pour Nicole Kiil-Nielsen, eurodéputée EELV, il faut continuer à soutenir les « démocrates iraniens, hommes et femmes de courage ».
Alors que les députés écologistes et ceux de la gauche unitaire européenne étaient sur le point de s’envoler vers Téhéran, ils ont appris que les autorités iraniennes leur interdisaient de rencontrer les deux lauréats du prix Sakharov pour la liberté de penser. L’écologiste Tanja Cronberg, présidente de la délégation, a alors décidé d’annuler la mission.

Nicole Kiil-Nielsen, eurodéputé EELV, membre de la commission Affaires étrangères, explique :

« Il était en effet inconcevable pour la délégation de se voir empêchée de rencontrer ces deux honorables citoyens iraniens. Dans le cadre de nos délégations, nous sommes toujours attentifs à éviter toute ambiguïté et à ne pas légitimer des régimes qui violent les Droits humains. Le gouvernement iranien a manifestement choisi de renforcer son isolement en s’opposant à l’Union européenne. On ne peut que regretter et s’inquiéter face au durcissement d’un régime qui discrimine les femmes, les homosexuels, les minorités religieuses et ethniques et qui a déjà exécuté en public près de 300 personnes depuis le début de l’année. Il nous faut enfin et aussi dénoncer, le fait que l’Iran reste le seul soutien au régime syrien qui massacre sa population. »

Partager cet article

2 commentaires

  • MAUREL PIERRE dit:
     - 

    Vous voulez nous faire croire que la délégation composée d’ EluES vertEs voulaient faire le voyage à Téhéran dans le but de remettre le prix Sakharov à Nasrin Sotoudeh et Jafar Panahri . Etrange : le prix Sakahrov a été atribué quelques jours avant le départ prévu de la délégation, alors que le voyage était prévu de longue date ? Très habile comme manière de voir les choses !
    Etait-ce raisonnable de vouloir se rendre à Téhéran,dans le contexte actuel alors que le caractère terrifiant et mysogine du régime des mollahs est connu depuis longtemps, et que la répression s’ est intensifiée depuis 2009, à l’ égard des opposants, et des militants des droits de l’ homme ?
    On peut dire que cette histoire de prix Sakharov vous permet, in extremis, de vous sortir d’ une situation qui semblait compromettante pour vous . Je salue l’ adoption de ce prix, mais trouve peu glorieuse l’ attitude du groupe vert au parlement européen,qui avait visiblement besoin de l’ adoption de ce prix, pour justifier un voyage prévu de longue date .

  • trikincami1977 dit:
     - 

    These companies normally provide you two varieties of hyperlink setting up. The very best element is that you will by no means incur any additional costs.
    [pozycjonowanie stron ?ód?->http://crashofstone.altervista.org/groups/positive-aspects-of-making-use-of-the-internet-listing/]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Site en cours de refonte, merci pour votre compréhension