La présidence chypriote saisie

4 juillet 2012
Le rapport soumis au vote le 03 juillet est adopté par le Parlement européen à une large majorité par 610 voix pour, 43 contre et 45 abstentions. Un long travail de plusieurs mois ayant nécessité de multiples rencontres s’achève, mais un autre commence. Il faut désormais en faire vivre les conclusions. C’est le sens de cette première intervention à la nouvelle présidence chypriote

2012 07 04 Présidence chypriote par EurodeputesEE

Monsieur le Président,

En tant que député corse, je salue avec enthousiasme votre présidence, à la fois insulaire et méditerranéenne. Il importe en effet, à l’heure de la crise que nous traversons de faire entendre les attentes de cet espace vital pour l’avenir de l’Europe.

La crise touche durement la rive européenne de la méditerranée, et nous sommes tous à Chypre, en Grèce, en Italie, en Espagne, dans le sud de la France liés par une communauté de destin. Et nous sommes aussi liés par un même devoir : être à la hauteur des attentes de tous les citoyens des pays du voisinage de l’Union européenne qui ont exprimé, au printemps 2011, leur espérance d’une vie meilleure, leur volonté d’avoir l’accès à une démocratie véritable, et d’avoir des relations fructueuses avec l’Europe à travers les liens, qui, depuis des temps immémoriaux, relient entre eux tous les peuples de l’espace méditerranéen.

Hier le Parlement européen a adopté à une majorité de plus de 90 % un rapport que j’ai soumis qui recommande la mise en place de stratégies macrorégionales en Méditerranée. Cette nouvelle forme de coopération territoriale a montré en mer Baltique qu’elle apportait aux différentes politiques de développement de l’Union européenne une meilleure efficacité. Il est donc important qu’elle se structure en méditerranée aussi, en amont de la nouvelle programmation 2014-2020 de façon à être efficace et opérationnelle.

Il est temps de donner à l’espace méditerranéen en crise un signe positif et de prendre en charge son avenir avec des initiative positives. Aussi avec plus de 600 députés qui ont voté ce rapport hier, je souhaite que Chypre mette à profit sa Présidence de six mois pour concrétiser les premières initiatives qui structureront les futures stratégies macrorégionales de Méditerranée.

Autres articles sur le sujet :
– Partie I
– Partie II
– Communiqué après le vote:

Vous pouvez également télécharger le rapport tel qu’il a été voté en cliquant sur le lien PDF (en bas à droite de la page)

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Site en cours de refonte, merci pour votre compréhension