Le Parlement européen accorde 650 millions de plus à ITER, véritable gouffre financier

23 avril 2012
650 millions d’Euros en plus. C’est le budget supplémentaire à ITER (*) que le Parlement européen a adopté ce vendredi 20 avril 2012. 650 millions rien que pour l’année 2012. Les Verts ont voté contre cette augmentation. Ils estiment que ce projet est un véritable gouffre financier.
ITER ou le réacteur thermonucléaire expérimental international. Le projet de la machine expérimentale qui vise à montrer la faisabilité d’un réacteur générateur d’électricité utilisant le principe de la fusion est actuellement en construction à proximité de Cadarache en France. Le projet est destiné à vérifier la « faisabilité scientifique et technique de la fusion nucléaire comme nouvelle source d’énergie». Pour les eurodéputés EELV, ITER détourne les autorités de la priorité à miser sur les autres secteurs énergétiques, et particulièrement ceux des énergies renouvelables. ITER n’en finit pas d’être un gouffre financier.

Réagissant à l’issue du vote, Isabelle DURANT, eurodéputée du Groupe des Verts/ALE et Vice Présidente du PE a estimé que:

« Non seulement les protagonistes du projet ITER, y compris une large majorité dans cette enceinte, trouvent manifestement que la situation budgétaire en Europe n’est pas suffisamment grave pour ne pas pouvoir nous offrir un projet totalement surdimensionné dont les coûts sont en train d’exploser. Non, en plus, ils privent d’argent d’autres secteurs énergétiques beaucoup plus porteurs et déjà au point aujourd’hui, comme les énergies renouvelables, c’est de la folie pure! »

Commentant l’issue du vote, Michèle RIVASI, eurodéputée EELV et membre de la commission Industrie, recherche et énergie, a estimé que:

« ITER est un projet très centralisé, productiviste, dont l’échéance la plus optimiste de production commerciale d’électricité est fixée en 2100. Face à l’urgence des défis environnementaux et économiques auxquels nous sommes confrontés il est urgent d’arrêter le financement d’ITER. Le Parlement européen doit ouvrir les yeux sur ce gouffre financier: son coût a triplé en seulement 10 ans. Qui plus est, ITER n’a fait l’objet d’aucune évaluation scientifique contradictoire: c’est un projet non maîtrisable critiqué par les physiciens du plasma et même Masatoshi Koshiba (prix Nobel japonais de physique). »

Ce vote est d’autant plus regrettable que ce seront des fonds dédiés au développement des technologies de l’information et de la communication qui vont être ponctionnés, un secteur pourtant crucial en termes d’innovation et d’emplois.

* ITER: Réacteur thermonucléaire expérimental international

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Site en cours de refonte, merci pour votre compréhension