Mobilisation européenne contre le « Global gag Rule »

17 février 2017
Dans le cadre d’une résolution sur les priorités de l’UE pour la 61è session de la commission de l’ONU pour les droits des femmes, le Parlement européen a adopté un amendement déposé par les Verts/ALE exhortant l’Union européenne et les Etats membres à se mobiliser contre ce décret anti-avortement de Trump.
Le « global gag rule » (ou « règle du baillon » en français) a été restauré et largement renforcé par Trump dès son arrivée à la Maison blanche. Instauré pour la première fois en 1984 par le Président Ronald Reagan puis retiré par la suite, ce décret interdit le financement par les Etats-Unis d’organisations internationales qui proposent des services d’avortement légal, délivrent une information complète en matière de santé sexuelle et reproductive.

Cette interdiction vaut même lorsque ces services sont financés par d’autres donateurs que les Etats-Unis, et pourrait priver ces organisations internationales de plus de 9,5 milliards de dollars.

Pour contrer les risques dramatiques de ce décret sur la santé de millions de filles et de femmes dans le monde, le Parlement européen a donc appelé aujourd’hui, malgré l’opposition de l’extrême-droite et d’une partie des eurodéputés Les Républicains*, l’Union européenne et les Etats membres à se mobiliser en créant un fonds international pour financer l’accès au contrôle des naissances et à l’avortement légal et sûr.

Plusieurs Etats européens (Pays-Bas, Suède, Finlande, Belgique et Luxembourg), ainsi que le Canada et l’Australie, se sont déjà engagés à compenser les pertes pour les organisations internationales qui seraient touchées par le global gag rule. L’Union européenne et le reste des Etats membres doivent désormais leur emboîter le pas. Il en va des droits fondamentaux de toutes les femmes, et de la poursuite de politiques privilégiant une information objective sur leurs droits sexuels et reproductifs.

* Cliquez ici pour savoir qui a voté quoi.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Site en cours de refonte, merci pour votre compréhension