Communiqué
Le glyphosate renouvelé pour 9 ans ? Le jeu dangereux de la Commission et des États membres
par eelv
10 mai 2016 Santé Glyphosate Pesticides
Dans un avant-projet qui pourrait être adopté la semaine prochaine, la Commission européenne et les États membres proposent de réautoriser le glyphosate en Europe pour 9 ans. Une preuve supplémentaire de leur mépris le plus total pour la santé des Européens, et pour le Parlement européen qui s’est prononcé le 13 avril dernier pour de nombreuses restrictions contre cette substance active de l’herbicide Roundup le plus vendu au monde.

Réaction de Michèle RIVASI, Vice-Présidente du groupe Verts-ALE, membre de la commission Environnement et santé publique :

"Nous ne pouvons que condamner l’avant-projet de la Commission européenne et des États membres. Le glyphosate est une substance "probablement cancérogène" selon l’Organisation mondiale de la santé et nous restons fermement opposés au renouvellement de son autorisation.

La Commission fait semblant d’écouter le Parlement et de lui donner des gages. C’est un subterfuge car rien de concret n’est proposé concernant l’interdiction du glyphosate pour l’utilisation des particuliers ou près des parcs publics alors que le Parlement européen avait demandé à la Commission d’être ambitieuse sur ces sujets.

De plus, la Commission et les États membres demandent aux entreprises qui vendent des produits à base de glyphosate d’apporter les données qui prouvent que cette substance n’est pas un perturbateur endocrinien. Quelle excellente idée ! La Commission et les États membres sont prêts à ré-approuver cette substance sans savoir si elle est un perturbateur endocrinien et en faisant confiance aux industriels pour leur apporter des éléments objectifs, mais seulement après la décision de renouvellement.

La Commission et les États membres continuent donc à se moquer du monde et prendront leur décision définitive sur la base de ce projet le 18 mai prochain. Des experts inconnus barricadés derrière des portes closes décideront alors du futur de la substance active de l’herbicide le plus vendu au monde le Roundup, bien loin des principes de démocratie et de protection de la santé publique, bien loin de l’avis de l’Organisation mondiale de la santé et du million de citoyens européens qui a signé contre la réautorisation de cette substance."

Nous contacter

contact@europeecologie.eu

Parlement européen
Délégation Europe Ecologie au Groupe Verts/ALE
Bureau ASP 4 F 146
47-53, rue Wiertz
B.1047 Bruxelles

Les eurodéputés de la délégation