Migration/Etudiants : Une directive européenne pour améliorer la mobilité des jeunes étrangers

25 mars 2013
COMMUNIQUÉ DE PRESSE – Bruxelles, le 25 mars 2013

Migration/Etudiants
Une directive européenne pour améliorer la mobilité des jeunes étrangers

La Commission européenne présente aujourd’hui une proposition visant à modifier et fusionner les directives sur les étudiants et chercheurs issus de pays tiers, adoptées respectivement en 2004 et en 2005. L’évaluation faite de ces deux directives en 2011 par la Commission européenne montre leur mise en œuvre inégale au sein des Etats membres, ce qui entrave la mobilité des étudiants et des chercheurs.

Hélène FLAUTRE, députée européenne (groupe Verts-ALE), membre de la Commission des libertés civiles, s’exprime :

« Les étudiants et les chercheurs ressortissants de pays tiers sont aujourd’hui confrontés à de nombreux obstacles: politique restrictive de visas, casse-tête administratif, coûts financiers démesurés, difficultés d’hébergement, information et accueil insuffisants, accès au marché du travail limité, manque de reconnaissance des diplômes et des qualifications…

Je me félicite donc de l’initiative prise par la Commission européenne. Elle nous donne l’opportunité de lever ces barrières qui, outre leur coût humain, sont déplorables pour l’attractivité de l’UE. La mobilité des étudiants et des chercheurs est essentielle à la circulation des connaissances et des idées, et donc à notre développement, y compris économique. Cette directive qui concernera également les stagiaires, volontaires et échanges d’élèves, devra envoyer un signal clair pour la mobilité des jeunes!»

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*