OGM: la Commission de l’Agriculture du Parlement européen rejette la proposition de la Commission européenne

3 septembre 2015
La Commission de l’Agriculture et du Développement rural du Parlement européen vient de rejeter massivement la proposition de la Commission européenne visant à renationaliser l’utilisation des OGM dans l’alimentation humaine et animale.
Pour José BOVE, eurodéputé Verts-ALE, membre de la Commission de l’Agriculture et du Développement rural:

« Cela fait plus de quinze ans que les OGM sont un caillou dans la chaussure de la Commission européenne. En laissant la possibilité aux États membres d’interdire ou non l’utilisation des OGM dans l’alimentation humaine et animale, la Commission européenne va créer une pagaille générale. Elle oublie cyniquement que les marchandises circulent librement d’un pays à l’autre et que plus rien ne sera contrôlable. Les États ont réclamé en 2008 une nouvelle évaluation complète des risques liés aux OGM; cela n’a pas été fait.

Les consommateurs refusent les OGM et revendiquent un étiquetage clair sur les produits alimentaires ; cette demande est refusée. L’Europe a besoin d’un plan de relance des cultures protéiques pour ne plus dépendre des importations massives de soja transgénique ; aucune avancée dans cette direction.

Jean-Claude Juncker s’était engagé à ce que les décisions d’autorisation des OGM soient prises de manière plus démocratique. Il n’a pas tenu sa parole.

Le vote de rejet d’aujourd’hui par la Commission de l’Agriculture et du Développement Rural est une excellente nouvelle. J’espère que la Commission de l’Environnement et le Parlement européen voteront également contre cette proposition bâclée et néfaste tant pour les paysans que pour l’environnement et les consommateurs. M. Juncker doit revoir sa copie.« 

Partager cet article

Un commentaire

  • BAHAR Michèle dit:
     - 

    Merci pour vos positions toujours claires, argumentées, et conformes aux aspirations et intérêts des citoyens. Je regrette que ce qui se décide à Bruxelles ne fasse pas l’objet d’une réelle information : sur ce qui est voté et aussi qui vote quoi, les Français comprendraient enfin la collusion PS/ ex UNR/ lobbies, la médiocrité ,la lâcheté, la schizophrénie de nos dirigeants, une arnaque. La Chaine Parlementaire LCP devrait s’impliquer davantage n’est-ce pas à Bruxelles que l’on décide de notre avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*