Pour Eva JOLY « l’affaire Luxleaks n’est pas finie »

6 juillet 2016
Face aux réticences de certains États européens, Eva JOLY entend poursuivre le bras de fer avec eux pour mettre un terme à la guerre fiscale en Europe. Ceux-ci résistent aux demandes du Parlement européen et de la Commission européenne pour plus de transparence. Retour en vidéo.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Site en cours de refonte, merci pour votre compréhension