Pour une interdiction globale du clonage animal

7 septembre 2015
Le Mardi 8 Septembre, les eurodéputés votent en plénière à Strasbourg sur la législation de l’UE sur le clonage des animaux. La nouvelle législation sur le clonage n’aura de sens que si elle comprend une interdiction globale du clonage et de la mise sur le marché de denrées alimentaires issues de clones et de leurs descendants. Les écologistes espèrent maintenant que lors de ce vote en plénière, l’ensemble du Parlement européen fera écho à cette position.

Jusqu’à présent, les aliments issus d’animaux clonés étaient couverts par une législation d’ordre général. Sous couvert de mieux définir les limites des pratiques de clonage alimentaire, la Commission européenne voudrait définir un cadre spécifique permettant de créer des clones en Europe à des fins alimentaires. Or 70 % des Européens ne veulent pas du clonage en Europe, et 83% souhaitent que les produits alimentaires issus du clonage soient clairement identifiés dans nos rayons. Pourtant, la proposition de la Commission ne se limite qu’à suspendre, pour une durée limitée, la pratique du clonage en Europe à des fins de production de denrées alimentaires, ainsi que la commercialisation de clones vivants. Mais elle ne propose pas, en revanche, d’interdire l’entrée sur le marché européen d’aliments issus de descendants d’animaux clonés, et encore moins de mesures de traçabilité.

Les écologistes ont remporté une première victoire le 17 juin dernier, lorsque les commissions ENVI et AGRI du Parlement européen ont voté massivement en faveur d’une interdiction globale du clonage, ainsi que de l’utilisation de clones et de leurs descendants dans la production alimentaire. Les députés européens ont également souhaité changé la base juridique – d’une directive à un règlement – afin que cette interdiction s’applique directement et uniformément dans tous les Etats membres de l’UE.

Ainsi les écologistes européens ont réussi à obtenir en commission une position forte du PE demandant une interdiction globale du clonage, une interdiction de mise sur le marché d’aliments produits à partir de clones et de leurs descendants, et une interdiction sur l’importation et la vente de clones et de leurs descendants. Les consommateurs européens pourront enfin être assurés que leurs rayons ne comportent aucun aliment produit à partir de clones ou de leurs descendants.

Loin d’être une question technique comme souhaiterait le faire entendre la Commission et l’EFSA (l’Autorité européenne de sécurité des aliments), l’interdiction du clonage est un véritable choix de société, aussi bien pour le bien-être animal et la biodiversité, que pour la survie de nos agriculteurs et de l’élevage traditionnel.

Pas de Dolly dans nos assiettes!

En savoir plus:

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Site en cours de refonte, merci pour votre compréhension