Programme Erasmus : un avenir compromis ?

25 octobre 2012
Ce jeudi 25 octobre 2012, le Parlement européen a débattu de l’inquiétude concernant le financement du programme Erasmus. La Commission avait déclaré le 16 octobre dernier que le programme Erasmus ne rencontrerait pas de problèmes financiers d’ici la fin de l’année. Elle a pourtant fait état le même jour d’un déficit d’un montant avoisinant les 90 millions d’euros pour 2012, ce qui pourrait remettre en cause sa capacité à payer les bourses d’étudiants actuellement en Erasmus pour l’année académique 2012-2013.
Pour Malika Benarab-Attou, députée européenne et coordinatrice des Verts/ALE pour la commission Culture et Éducation :

« La Commission a utilisé 5 milliards d’euros du budget 2012 pour payer des factures de 2011 et si nous ne faisons rien, il se produira la même chose avec le budget 2013 pour certaines factures de 2012.

Alors que le programme Erasmus contribue largement à forger une image positive de l’Europe, nous prenons le risque de fragiliser la politique européenne la plus compréhensible et la plus populaire auprès des jeunes européens. C’est absolument dramatique. Nous souhaitons que les actions des États membres correspondent à leurs engagements et que les jeunes ne fassent pas les frais de leur politique de financements a minima. »

« Cette situation montre bien l’urgence de remplacer les contributions financières des États membres par des ressources propres, afin d’assurer la pérennité de ses politiques. L’Union européenne est un projet commun et ne doit plus dépendre des vues court-termistes de ses gouvernements. »


Malika Benarab-Attou sur Erasmus

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*