Egalité des genres : la Commission européenne trop timide sur les quotas

14 novembre 2012
La Commission européenne a présenté aujourd’hui une proposition de texte pour mettre en place un système de quota de 40 % en faveur du sexe sous-représenté dans les conseils d’administration. Suite à une forte pression interne, le texte propose des quotas légalement contraignants mais laisse les Etats décider des sanctions à appliquer. Les Verts regrettent cette proposition affaiblie mais insistent sur le rôle du Parlement européen pour renforcer le texte de la Commissaire.
Nicole Kiil-Nielsen, eurodéputée Verts-ALE et membre de la commission Droits des femmes et égalité des genres au Parlement a indiqué :

« Ce texte manque d’ambition. Le Parlement Européen avait expressément demandé des quotas obligatoires assortis de sanctions et exprimé son soutien à Madame Reding pour une proposition dans ce sens. Le système de quotas est précisément un moyen de pallier l’inefficacité des mesures volontaires ou perçues comme telles. C’est au tour du Parlement de jouer son rôle dans le processus législatif et de renforcer le texte qui a été proposé. »

Avant d’ajouter :

« Il est important de voir que les quotas ne sont pas une mesure de discrimination, mais simplement un moyen de lutter contre les quotas non-dits en faveur des hommes. Dans une période de défis économiques et politiques, il est impératif de pouvoir compter sur 100% des ressources humaines de nos pays. »

– Lire la lettre ouverte que les eurodéputés Verts ont envoyé à José Manuel Barroso dans l’article Des femmes à la direction des entreprises : à quand les quotas ?

– Découvrez la campagne du groupe des eurodéputés Verts pour Plus d’égalité entre les femmes et les hommes à la tête des grandes entreprises

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Site en cours de refonte, merci pour votre compréhension