Règlementation des armes à feu : position en demi-teinte du Parlement européen

13 juillet 2016
Neuf mois après les attaques de Paris, et alors que les drames se multiplient outre-Atlantique, le Parlement européen vient d’adopter sa position sur la révision de la directive européenne relative au contrôle de l’acquisition et de la possession d’armes à feu. Ce dossier qui a fait l’objet d’un intense lobbying devrait se conclure par un accord européen d’ici la fin 2016.
 
Réaction de Pascal DURAND député européen écologiste en charge du dossier :

« Le Parlement européen a amélioré sur certains points la proposition de la Commission, notamment en prévoyant une vérification périodique ou continue de l’aptitude psychologique à détenir une arme à feu, des mesures strictes d’entreposage des armes et une meilleure efficacité des échanges d’information entre États membres.

Concernant les armes semi-automatiques, les députés européens se sont prononcés pour une interdiction des plus dangereuses d’entre elles sur des critères objectifs et enterrent ainsi la proposition controversée de la Commission qui s’appuyait sur le seul critère de la ressemblance avec les armes automatiques. Malheureusement, les critères retenus par le Parlement sont moins ambitieux que ceux définis par les États membres qui ont adopté récemment leur orientation générale à ce sujet.

Il reste donc du travail à accomplir lors des négociations à venir pour aboutir à une législation dans l’intérêt des citoyens dans leur ensemble et non de certains groupes de pression qui cherchent à influencer les membres de ce Parlement. »

Partager cet article

2 commentaires

  • Abysse dit:
     - 

    Un point de vue qui est assez évident et cohérent. Il est étonnant que la question se pose encore aujourd’hui…

  • Tehora dit:
     - 

    C’est déjà un premier pas, même si je reste sceptique quant à ses mesures qui ne freineront pas les attentats et attaques qui courent actuellement…Mais existe-t-il seulement une solution…