Scandales nucléaires à répétition : les parlementaires Verts, soutenus par Europe-Ecologie, demandent une commission d’enquête parlementaire

16 octobre 2009
Scandales nucléaires à répétition : les parlementaires Verts, soutenus par Europe-Ecologie, demandent une commission d’enquête parlementaire


Paris, Bruxelles, le 16 octobre 2009 –
Face à la multiplication des scandales qui touchent l’industrie nucléaire française, les parlementaires Verts français, soutenus par les eurodéputés Europe Ecologie, déposeront la semaine prochaine une demande de création d’une commission d’enquête parlementaire sur la gestion du nucléaire en France.

Après les fuites d’uranium sur le site de la centrale du Tricastin il y a un an, la mise en examen d’EDF le 26 août dernier pour espionnage informatique de Yannick Jadot, alors directeur des campagnes de Greenpeace, la renégociation indécente de l’exploitation d’uranium au Niger, et le scandale des déchets français abandonnés sur le site de Tomsk-7 en Sibérie révélé par Libération cette semaine, la découverte gravissime de plusieurs dizaines de kilos de plutonium « oubliés » sur le site de Cadarache confirme non seulement les risques majeurs liés au nucléaire, mais aussi l’absence de contrôle, de transparence et de démocratie autour de cette industrie.

« Cette effrayante découverte à Cadarache rappelle que des camions « banalisés » transportant du plutonium traversent la France tous les jours. Loin du papier glacé de leurs brochures et des dizaines de millions d’euros dépensés en publicité, Areva, EDF et le gouvernement ne peuvent masquer la réalité: le nucléaire est une industrie extrêmement dangereuse et polluante. » précise le député Yves Cochet, député de Paris.


Le plutonium est aussi une matière très « proliférante ».

A ce sujet, Noël Mamère, député de Gironde, indique : « Le président Sarkozy est devenu un VRP de la technologie nucléaire à l’étranger, y compris à des dictateurs comme Khadafi ! Il faut absolument que, comme aux Etats-Unis, les exportations de technologies sensibles soient soumises au contrôle et à l’autorisation du Parlement.

Nous serons attentifs à ce que cette commission d’enquête parlementaire puisse faire toute la lumière sur les aspects financiers de cette industrie. Faillite industrielle et financière en Finlande et à Flamanville, stratégie douteuse de rachat de British Energy, il est temps que les citoyens français sachent la vérité sur les milliards d’euros brassés par EDF et Areva. »

Et Yannick Jadot, député européen d’ajouter : « Le nucléaire échappe depuis trop longtemps à la démocratie, comme il échappe à la rationalité économique, énergétique et sociale. Le Parlement doit s’emparer de ce sujet et ne peut plus se satisfaire des surprises et des déclarations d’intention des ministres en charge.

Madame Chantal Jouanno déclarait il y a quelques jours que l’écologie de l’UMP se distinguait notamment par son soutien au nucléaire! Décidemment les parlementaires écologistes n’ont pas les mêmes valeurs! » conclut le député Europe Ecologie.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Site en cours de refonte, merci pour votre compréhension