Sécurité alimentaire : harmoniser et renforcer les contrôles pour protéger les consommateurs

15 mars 2017
Le Parlement européen a approuvé aujourd’hui une nouvelle réglementation sur les contrôles de la chaîne agro-alimentaire. Celle-ci vise à assurer une application uniforme des règles au sein de l’UE et à centraliser le contrôle. Cette législation répond en partie à différents scandales qui ont éclaté ces dernières années, comme celui de la fraude à la viande de cheval.
Dans ces négociations, les écologistes européens ont notamment réussi à inclure des mesures spécifiques pour la protection des « lanceurs d’alerte » afin de démasquer aussi tôt que possible les infractions dans la chaîne agroalimentaire.

Réaction de Michèle Rivasi, membre de la Commission Santé et Environnement du Parlement européen :

«Il s’agit d’une rationalisation importante de la législation qui devrait faciliter le travail des autorités alimentaires nationales. Des leçons importantes des divers scandales ont été tirées. Le groupe Verts-ALE est par ailleurs à l’origine d’une série de dispositions relatives à la transparence et à l’indépendance des contrôles. Nous avons également obtenu la protection des lanceurs d’alerte, ce qui nous permettra de réagir plus efficacement aux éventuelles fraudes qui pourraient survenir dans le futur.

Enfin, pour les aliments et semences biologiques, celles-ci restent réglementées par une législation spécifique.

La balle est dans le camp des États membre qui doivent à présent fournir des moyens appropriés aux autorités nationales compétentes et garantir l’efficacité des contrôles. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Site en cours de refonte, merci pour votre compréhension