Syrie-Turquie : le prix de la division et de l’inaction internationale

5 octobre 2012
Hélène Flautre, co-présidente de Comité Parlementaire mixte EU-Turquie s’exprime à ce sujet :

« Je présente mes condoléances à la famille fauchée par une attaque d’obus à la frontière turco-syrienne. Cet événement dramatique constitue le dernier chapitre d’une tragédie toujours en cours, qui a coûté la vie à près de 30 000 Syrien, victimes des atrocités du régime Assad. L’hospitalité et les efforts du gouvernement turc pour accueillir près de 90 000 réfugiés syriens doivent être soulignés et encouragés. Malheureusement la division et l’inaction de la communauté internationale ont contribué à ce que la situation syrienne s’empire jusqu’à devenir un enjeu régional. Le Parlement européen dans sa dernière résolution de septembre a soutenu l’appel du gouvernement turc et de l’opposition syrienne à établir une zone tampon à la frontières syro-turque voire en Syrie ainsi qu’un corridor humanitaire assurés par la communauté internationale. L’Union européenne, en tant qu’acteur humanitaire globa; doit également prendre ses responsabilités et accueillir des réfugiés syriens sur son territoire. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Site en cours de refonte, merci pour votre compréhension