Thon rouge : bravo Madame Damanaki !

10 juin 2010
En quelques semaines, les quotas de thon rouge attribués aux senneurs
européens en Méditerranée ont été épuisés. Il appartenait aux autorités
européennes d’en tirer les conséquences pour ne pas risquer de fragiliser
encore plus les stocks en baisse constante. C’est ce qu’a fait Maria
Damanaki, la Commissaire européenne en charge de la pêche, en interdisant cette pêche au thon rouge en Méditerranée et dans l’Atlantique-Est à compter du mercredi 9 juin 2010.
Communiqué

Paris, le 10 juin 2010

En quelques semaines, les quotas de thon rouge attribués aux senneurs
européens en Méditerranée ont été épuisés. Il appartenait aux autorités
européennes d’en tirer les conséquences pour ne pas risquer de fragiliser
encore plus les stocks en baisse constante. C’est ce qu’a fait Maria
Damanaki, la Commissaire européenne en charge de la pêche, en interdisant cette pêche au thon rouge en Méditerranée et dans l’Atlantique-Est à compter du mercredi 9 juin 2010.

« Les quotas ont été atteints en quelques jours seulement, ce qui démontre
la surcapacité de pêche des senneurs. La pêche est donc fermée pour les
flottes battant pavillon européen. C’est une décision logique et courageuse
qui recueille tout notre soutien »
, estime Jean-Paul Besset, député européen
d’Europe Ecologie.

Pour Sandrine Bélier, députée européenne d’Europe Ecologie : « La décision
de la Commission est une première étape positive et courageuse. Il faut que tous les thoniers soient concernés, contrôlés et soumis aux mêmes contraintes. Le thon rouge est un symbole de la fragilité de la biodiversité marine dont dépend une grande partie de notre économie et alimentation. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Site en cours de refonte, merci pour votre compréhension