Turquie : Condamnation de Leyla Zana

29 mai 2012
La députée Leyla Zana, figure de proue du militantisme kurde, vient d’être condamnée à dix ans de prison pour « appartenance au mouvement rebelle kurde et pour avoir diffusé sa propagande. »
Le tribunal de Diyarbakir, principale ville du sud-est anatolien, en majorité peuplé de Kurdes, a estimé ce jeudi 24 mai, que Leyla Zana, qui n’a pas assisté à l’audience, avait violé neuf fois le code pénal et la loi anti-terrorisme en exprimant dans des discours son soutien au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK, interdit) et à son chef emprisonné Abdullah Öcalan.

Réagissant à la nouvelle condamnation de Mme Leyla Zana, Hélène FLAUTRE, s’est ainsi exprimée:

« En tant que co-présidente de la commission mixte parlementaire UE-Turquie, membre des amis de la Turquie, je tiens à exprimer ma profonde inquiétude suite à la condamnation de la cour pénale de Diyarbakir de Madame Leyla Zana, députée turque, prix Sakharov 1995 pour son combat pour la liberté de pensée. Cette dernière a ainsi été jugée coupable hier à dix ans de prison pour « propagande en faveur d’une organisation terroriste » du fait de neuf de ses discours.

En 1994, Leyla Zana avait déjà été condamnée pour des propos comparables à quinze ans de prison, puis relâchée au bout de dix ans, grâce à la pression internationale. Elle avait notamment reçu le prix Sakharov durant son séjour en prison. Or la condamnation d’hier est comparable à celle qu’elle avait subie dix-huit ans plus tôt. Elle prouve donc que la liberté d’opinion est encore aujourd’hui menacée en Turquie par les tribunaux et le code pénal.

C’est pourquoi je demande au gouvernement turc ainsi qu’au parlement turc de prendre les mesures législatives nécessaires afin d’assurer une réelle liberté d’opinion en garantissant les libertés fondamentales, en réformant la loi anti terreur et par conséquent, de libérer Leyla Zana de toute charge. »

Partager cet article

Un commentaire

  • Anonyme dit:
     - 

    Bonjour Madame Flautre
    Je trouve votre condamnation un peu molle… Je souhaite vivement que vous obligiez la Turquie à libérer Leyla Zana par des sanctions. Sinon, il ne se passera rien, vous le savez…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Site en cours de refonte, merci pour votre compréhension