UE : la France rejette la proposition d’interdire le commerce du thon rouge

23 septembre 2009
La Commission européenne a annoncé le 9 septembre qu’elle soutenait la proposition de Monaco visant à inscrire le thon rouge à l’annexe I de la CITES, en vue de l’interdiction de son commerce international, permettant une restauration du stock de l’espèce considérée menacée.

Le 21 septembre, la proposition de la Commission n’a pas trouvé la majorité requise parmi les Etats membres. La plupart des pays riverains de la Méditerranée – l’Espagne, l’Italie, la France, mais aussi la Grèce, Malte et Chypre – se sont prononcés contre. De nombreux Etats ont estimé qu’il était  »prématuré pour l’UE de coparrainer cette proposition » et qu’il fallait attendre  »de nouvelles études scientifiques », a déploré l’organisation environnementale WWF dans un communiqué.

De son côté, Greenpeace a  »condamné l’attitude de la France, qui a poussé cette solution avant de revenir en arrière, mettant fin à la dynamique en faveur de l’interdiction du commerce international », alors que le Président Nicolas Sarkozy a d’abord dit en juillet soutenir une interdiction du commerce, après les conclusions du Grenelle de la mer. La France serait plutôt favorable à un classement à l’annexe II, beaucoup moins restrictive, mais avec la possibilité d’un moratoire sur la pêche pendant deux ans. Les parlementaires d’Europe Ecologie ont pour leur part estimé  »qu’encore une fois les gouvernements font passer leurs intérêts particuliers avant la défense du bien commun ».

Lire la suite sur http://www.actu-environnement.com/ae/news/france-proposition_commission_interdiction_commerce_international_thon_rouge_8383.php4

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*