Biodiversité : le Parlement européen agit contre la criminalité liée aux espèces sauvages

15 janvier 2014
Le Parlement européen vient d’adopter une résolution appelant l’Union européenne à agir contre la criminalité liée aux espèces sauvages. Pour Sandrine Bélier, eurodéputée EELV, les Etats-membres doivent harmoniser leur législation et renforcer leurs services de douanes pour lutter efficacement contre ce fléau. Communiqué de presse.
Pour Sandrine Bélier, co-auteure de la résolution :

« Agir contre ce fléau est une nécessité urgente. Le Programme des Nations-Unies pour l’Environnement et Interpol évaluent le fruit de cette criminalité entre 18 à 26 milliards d’euros par an. Le trafic de la faune et de la flore est aujourd’hui le quatrième commerce illégal derrière les drogues, le commerce des armes et le trafic d’êtres humains. Cette criminalité s’est accélérée ces dernières années et menace aujourd’hui les écosystèmes, les équilibres politiques et la sécurité des populations.

Presque deux tiers des éléphants de forêt de l’Afrique Centrale ont été tués entre 2002 et 2012 pour leurs ivoires destinés aux marchés illégaux. La tuerie de centaines d’éléphants au Cameroun en 2012, par des bandes lourdement armées venues du Soudan, illustre une situation dramatique. Un trafic qui aurait déjà fait plus de 1000 morts parmi les éco-gardes chargés de la protection des animaux sauvages avec des répercussions sur les populations locales et des régions entières.


Le territoire européen étant la première zone de transit et de destination de ce trafic, le Parlement européen a pris la mesure de l’enjeu et de sa responsabilité. C’est l’objet de notre résolution. L’Union européenne doit se doter d’outils sérieux et efficaces. Les Etats-membres doivent harmoniser leur législation et renforcer leurs services de douanes. Nous appelons la Commission et le Conseil à l’action et à l’engagement d’Europol. Nous appelons à une tolérance zéro pour lutter efficacement contre ce fléau qu’est la criminalité liée au espèces sauvages. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Site en cours de refonte, merci pour votre compréhension