Communiqué de presse
Climat : le Parlement européen demande des engagements forts et contraignants
9 janvier 2014 Climat et énergie
La Commission européenne proposera fin janvier un nouveau paquet climat afin de définir un cadre politique européen à l’horizon 2030. En amont, le Parlement européen a adopté aujourd’hui une position forte. Ses commissions Environnement et Énergie appellent l’exécutif et les Etats-membres de l’UE à adopter de nouveaux objectifs contraignants.

A la suite d’un vote-marathon de près de 900 amendements et d’intenses négociations, Sandrine Bélier, Yannick Jadot et Michèle Rivasi, eurodéputés écologistes, se réjouissent du message clair envoyé :

« Alors que l’Union européenne a toujours souhaité faire de sa politique climatique un modèle pour le reste du monde, 2014 sera une année-clé pour conforter ses ambitions. Le vote du Parlement européen traduit la résolution des écologistes et de leurs collègues eurodéputés de relever le défi, et ce malgré la pression des Etats-membres les plus réfractaires. Nous jugeons urgent d’adopter de nouveaux objectifs contraignants concernant la réduction des gaz à effet de serre, les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique à l’horizon 2030. C’est bien l’objectif contraignant pour 2020 qui a été le moteur principal du déploiement actuel des capacités renouvelables dans l’UE, il faut continuer sur cette voie.

La volonté de huit Etats-membres (Allemagne, France, Italie, Belgique, Irlande, Portugal, Danemark et Autriche) de fixer des objectifs (non-contraignants) pour 2030 est rassurante. Mais elle révèle aussi une certaine hypocrisie : l’objectif français est d’atteindre 23 % d’énergies renouvelables en 2020, pourtant les projections actuelles n’atteignent que 17 %, exposant la France à des sanctions. L’Etat français doit se réveiller et rassurer les professionnels des énergies renouvelables qui attendent une lisibilité des objectifs pour une meilleure prévisibilité des investissements.

Concernant les émissions de gaz à effet de serre, l’UE ne doit pas répéter les erreurs et le manque d’ambition de la stratégie 2020 qui ont miné l’efficacité de l’ensemble de la politique climatique et des instruments-clés, comme le marché des émissions carbone. Nous espérons que la Commission européenne entendra et intègrera les propositions claires et fortes que nous avons formulées. A cette fin, nous regrettons que le Parlement propose une réduction de 40 % alors que les écologistes rappellent que seule une réduction de 60 % des émissions de carbone mettrait l’économie européenne sur la voie de la dé-carbonisation pour 2030.

Compte tenu de la lente progression vers l’objectif 2020 sur les énergies renouvelables, il est impératif que l’UE se fixe des objectifs ambitieux pour 2030. Au-delà des 30 % d’énergies renouvelables proposés par le Parlement européen, nous jugeons que viser une part de 45 % de la production d’énergie totale européenne serait réaliste comme l’ont prouvé de nombreux scénarios. Le Parlement a su porter une position ambitieuse sur l’efficacité énergétique alors que les Etats-membres de l’UE sont loin de répondre à l’objectif actuel (non-contraignant) : cette erreur devra être corrigée. Nous demandons un nouvel objectif contraignant afin que la consommation d’énergie en Europe soit réduite de 40 %. »

Réagir à l'article "Climat : le Parlement européen demande des engagements forts et contraignants"
Climat : le Parlement européen demande des engagements forts et contraignants
Pun Bay le 9 janvier 2014
La question n’est pas vraiment de savoir de combien on doit baisser collectivement notre empreinte énergétique mais ce à quoi chacun a droit dans ce nouveau paradigme.

Nous contacter

contact@europeecologie.eu

Parlement européen
Délégation Europe Ecologie au Groupe Verts/ALE
Bureau ASP 4 F 146
47-53, rue Wiertz
B.1047 Bruxelles

Les eurodéputés de la délégation