ICE

StopGlyphosate, Initiative Citoyenne Européenne

Type de campagne : ICE
Dates de la campagne : Du Mercredi 25 Janvier 2017 au Mercredi 24 Janvier 2018

Le 3 Juillet 2017, les porteurs du projet ont soumis aux autorités compétentes 1 320 517 signatures pour l’ICE demandant l’interdiction du glyphosate dans l’Union européenne. Le nouvel objectif: atteindre les 2 millions.

Le glyphosate est la substance active de l’herbicide le plus vendu au monde. C’est surtout un poison extrêmement dangereux pour la santé et les écosystèmes. En 2016, la Commission a proposé aux États européens de continuer à autoriser sa vente et son utilisation en Europe. Incapable de convaincre une majorité suffisante (« majorité qualifiée ») d’États européens pour soutenir cette proposition, elle a pris le parti d’étendre de 18 mois son autorisation s’asseyant ainsi sur le principe de précaution. 

En réaction, un collectif d’associations et de citoyens de toute l’Europe a décidé de lancer une initiative citoyenne européenne afin d’obtenir :

  1. que les herbicides avec du glyphosate soient interdits,
  2. que l’évaluation des risques par l’Union européenne se base sur des études publiées et commandées par les autorités publiques (et non sur celles de l’industrie),
  3. des objectifs obligatoires de réduction des pesticides soient définis.

Au lendemain de la publication des Monsanto Papers, prouvant une fois de plus le caractère inutile et dangereux de cet herbicide, il est plus que jamais urgent de faire interdire le glyphosate. Une interdiction que nous avons, par ailleurs, réclamée dans une lettre à la Commission européenne, écrite à notre initiative mais cosignée par des eurodéputés de diverses sensibilités politiques.


Ci-dessous, José BOVÉ et Michèle RIVASI entendent vous montrer à quel point il est simple et rapide (en théorie) de rejoindre cette initiative que nous soutenons depuis son lancement.

 

Cette initiative nécessite – à la différence d’une simple pétition – que les citoyens qui la soutiennent remplissent un court formulaire dans lequel il leur sera demandé de s’identifier (à l’aide d’un passeport ou d’une carte d’identité pour les Français-es).

Plus d’informations sur le glyphosate, les Monsanto Papers et les nombreuses raisons de l’interdire au plus vite : http://europeecologie.eu/?s=glyphosate

Relayer cette action

Un commentaire

  • Michaud Alain dit:
     - 

    Compte tenu de la possibilité réelle de changer de méthodes culturales il n’y a aucune raison de conserver ce pesticides cancérigène probable. Il est temps d’intégrer l’éthique dans nos modes de production et de consommation pour léguer à nos enfants une terre enviable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.