Intervention en plénière au Parlement le 24 novembre sur Copenhague

24 janvier 2012
Voici le texte de mon intervention ce matin (24 novembre) en session plénière à Strasbourg :

“Monsieur le Président, nous le savons, un certain nombre d’études scientifiques le disent, Yvo de Boer le dit aussi, les pays émergents font aujourd’hui des efforts au moins équivalents à ceux de l’Europe dans la perspective de 2020.

On sait aussi que, dans la négociation, de plus en plus à travers l’inventaire des émissions, à travers le rapport sur les mesures prises, il y a déjà un droit de regard sur les économies émergentes.

Le World Resources Institute a publié des statistiques qui montrent que la Chine, en cumulé depuis 1950, est à environ 70 tonnes par habitant, alors que les États-Unis sont à 810 tonnes et que l’Europe à 27 est à 413 tonnes.

Nous vous demandons donc, s’il vous plaît, d’avoir tout d’abord la sagesse de prendre la résolution du Parlement européen comme mandat de négociation. Ce serait ce qu’on peut faire de mieux à la fois pour le climat et pour la sortie de crise en Europe.

Je demanderai ensuite au groupe PPE d’avoir l’intelligence et la crédibilité de retirer son amendement disant que les pays émergents doivent faire la même chose, prendre les mêmes engagements que les pays riches. Ce n’est pas acceptable, ce n’est pas sérieux.”

Voir la vidéo ici


par EurodeputesEE

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*