Les luttes factieuses mettent à mal l’État de droit

28 mars 2014
Un enregistrement d’une conversation entre les plus hautes autorités militaires et diplomatiques de l’État a été mis en ligne jeudi 28 avril, révélant des discussions autour d’une intervention militaire en Syrie. À la suite de cette fuite, Youtube a été bloqué, comme l’avait déjà été Twitter.
Réagissant à la nouvelle, Hélène Flautre, députée européenne (Verts/ALE), co-présidente de la Commission Parlementaire Mixte UE-Turquie, a déclaré:

« La crise s’aggrave en Turquie et les luttes factieuses internes à l’État mettent en danger les piliers de l’État de droit. Un tel climat de tension est nuisible à la démocratie.

L’opinion publique doit être capable de s’informer librement et correctement. La liberté d’expression est une condition essentielle pour des élections libres et démocratiques. Le gouvernement doit s’efforcer de diminuer la tension et mettre tout en œuvre pour que les élections se déroulent dans les moins mauvaises conditions possibles.

Bloquer entièrement le site de Youtube est disproportionné et complètement inutile, tant l’interdiction est contournée.
Dans le cas de Twitter, cette politique de blocage systématique avait déjà été critiquée par le Président Gül et annulée par la justice turque. Il en sera de même pour Youtube. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*