Pascal Canfin : « Aller vers une démocratie financière »

17 novembre 2011
L’eurodéputé Europe Ecologie les Verts Pascal Canfin est inquiet face à l’arrivée de purs financiers à la tête de la Banque Centrale européenne et des gouvernements italien et grec. Ceux qui ont contribué à déclancher cette crise sont pour lui bien mal placés pour la résoudre. En réponse à ce qu’il qualifie implicitement de « dictature financière », il propose une « démocratie financière » où la voix de la société civile et de la politique pèserait autant que les marchés.
« ENCORE PLUS D’AUSTÉRITÉ »
_ C’est ce que promet Pascal Canfin aux italiens après la nomination d’un gouvernement de « techniciens » dans lequel le patron de la deuxième banque du pays est devenu une sorte de « super-ministre » de la croissance.

« OPACITÉ, TRICHE, SPÉCULATION : C’EST LE COEUR DU MODÈLE GOLDMAN SACHS »
_ Quel est le point commun entre les nouveaux chefs de gouvernement italien et grec et le nouveau patron de la BCE ? Tous ont fait partie de la sphère Goldman Sachs, la banque à la sulfureuse réputation, spécialiste de l’infiltration des instances dirigeantes américaines et pointée du doigt pour son rôle dans la crise. Pour Pascal Canfin, cela ne présage rien de bon.

« RASSURER LES INVESTISSEURS SANS CASSER LA DÉMOCRATIE »
_ C’est l’équation difficile qu’il faudra résoudre pour sortir de la spirale selon Pascal Canfin qui regrette que les marchés aient aujourd’hui à ce point les mains libres.

Voir l’interview sur le site d’arte en cliquant ici.

Partager cet article

Les commentaires sont fermés.