Pascal Canfin : « Aller vers une démocratie financière »

17 novembre 2011
L’eurodéputé Europe Ecologie les Verts Pascal Canfin est inquiet face à l’arrivée de purs financiers à la tête de la Banque Centrale européenne et des gouvernements italien et grec. Ceux qui ont contribué à déclancher cette crise sont pour lui bien mal placés pour la résoudre. En réponse à ce qu’il qualifie implicitement de « dictature financière », il propose une « démocratie financière » où la voix de la société civile et de la politique pèserait autant que les marchés.
« ENCORE PLUS D’AUSTÉRITÉ »
_ C’est ce que promet Pascal Canfin aux italiens après la nomination d’un gouvernement de « techniciens » dans lequel le patron de la deuxième banque du pays est devenu une sorte de « super-ministre » de la croissance.

« OPACITÉ, TRICHE, SPÉCULATION : C’EST LE COEUR DU MODÈLE GOLDMAN SACHS »
_ Quel est le point commun entre les nouveaux chefs de gouvernement italien et grec et le nouveau patron de la BCE ? Tous ont fait partie de la sphère Goldman Sachs, la banque à la sulfureuse réputation, spécialiste de l’infiltration des instances dirigeantes américaines et pointée du doigt pour son rôle dans la crise. Pour Pascal Canfin, cela ne présage rien de bon.

« RASSURER LES INVESTISSEURS SANS CASSER LA DÉMOCRATIE »
_ C’est l’équation difficile qu’il faudra résoudre pour sortir de la spirale selon Pascal Canfin qui regrette que les marchés aient aujourd’hui à ce point les mains libres.

Voir l’interview sur le site d’arte en cliquant ici.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*