Programme LIFE pour l’environnement et l’action pour le climat : un financement insignifiant

25 avril 2012
Mardi 24 avril, la commission Industrie, Energie et Recherche s’est réunie pour un premier échange de vue sur le texte du programme LIFE. Depuis 1992, le programme LIFE a permis de cofinancer plus de 3.500 projets en faveur de l’environnement, à hauteur de 2,5 milliards d’euros. C’est donc un instrument essentiel dans la politique environnementale européenne. Pourtant les financements avancés sont des plus insignifiants.
Membre de la Commission Industrie, Energie et Recherche, Yves Cochet est le rapporteur fictif de la proposition de règlement relative au programme pour l’environnement et l’action pour le climat (LIFE).

Au regard de l’importance d’un tel programme et des enjeux qu’il recouvre, Yves Cochet déplore un financement très insuffisant :

« Le budget proposé de LIFE s’élève à 0,3% du budget communautaire global, il faudrait le hisser à un minimum d’1%. C’est l’objet de l’un des amendements que je dépose.

On peut regretter également, qu’il ne soit pas question dans ce texte de la déplétion des matières premières. Le programme LIFE entend financer des projets qui visent à promouvoir une « utilisation rationnelle des ressources ».

Aussi faut-il améliorer la connaissance et l’évaluation des politiques énergétiques européennes, en y intégrant la question de la raréfaction des ressources. Les thématiques énergétiques sont globalement absentes de cette proposition de règlement, comme si elles n’étaient pas prises en compte, et n’avaient pas d’incidences environnementales. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*