Réaction de Yannick Jadot suite à l’audition de Cecilia Malsmtröm

30 septembre 2014
Yannick Jadot, coordinateur de la commission INTA (commerce international) réagit à l’issue de l’audition de Cecilia Malmström, commissaire désigné au commerce, lundi 29 septembre 2014:

– Quelle est votre impression générale sur la candidate au poste de commissaire européen au commerce?

Cecilia Malsmtröm a visiblement été bien briefé sur les dossiers INTA (commerce international). Malheureusement, elle s’inscrit totalement et élogieusement dans les pas de son prédécesseur, Karel de Gucht.

– Y at-il des questions ou des réponses particulières qui se distinguent – dans un sens positif ou négatif?

De manière politiquement dramatique, Madame Malmström a pris un virage à 180 degrés sur la question ISDS. Alors que dans un premier courrier contenant ses réponses aux questions écrites des députés, elle reprenait l’esprit des réponses de Juncker devant le PE, à savoir une opposition à un dispositif de règlement des différends investisseur/État, elle a durant son audition dressé un panorama positif d’un recul pourtant inacceptable de la démocratie. Par ailleurs, elle n’a pas répondu à notre demande de rendre contraignants les chapitres « développement durable » des accords de libre-échange ou l’intégration dans ces textes du principe de précaution. Enfin, si elle a rejeté en bloc les allégations sur une possible coopération avec l’administration américaine sur les réglementations européennes en matière de protection des données privées, elle n’a apporté aucune réponse précise. Madame Malmström affiche une foi inébranlable dans les vertus absolues du libre-échange. Ses engagements pour plus de transparence n’ont pas été précisés concrètement et de manière générale ses réponses restent déconnectées des questions et des craintes des citoyens européens face à la fuite en avant de la mondialisation et la dilution de la spécificité du projet européen. Clairement, elle a décidé de défendre le bilan controversé de la Commission sortante plutôt que de porter une feuille de route plus équilibrée. 

– Pensez-vous que madame Malmström soit la personne appropriée pour le portefeuille qui lui a été proposé?

Madame Malmström a fait la démonstration ces dernières années de son engagement et de ses compétences. Sa fibre néo-libérale promet des débats houleux, mais j’espère constructifs, avec les Verts européens.

– Quelle note sur 10 lui accorderiez-vous?

4 sur 10. Elle a trop récité les briefings de la DG commerce et n’a ouvert aucune nouvelle perspective en matière de politique commerciale.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*