Sommet européen et paquet climat-énergie: Hollande fera-t-il moins bien que Sarkozy ?

21 octobre 2014
Les 23 et 24 octobre prochains, se tient un Sommet européen dédié à la feuille de route européenne sur le climat et l’énergie. Dans la suite du paquet climat-énergie 2020 adopté sous présidence française en 2008, l’enjeu est de fixer des objectifs en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES), de part des énergies renouvelables dans le mix énergétique et d’efficacité énergétique. Pour rappel, les objectifs retenus dans le paquet 2020 sont tous de 20%. Les objectifs proposés par la Commission européenne pour 2030 sont de 40% pour les émissions de GES, de 30% pour l’efficacité et de 27% pour les renouvelables.

Pour Yannick Jadot, député européen et porte-parole des Verts/ALE sur la COP21 :

« Les objectifs retenus pour le paquet climat-énergie sont très insuffisants, tant en matière de lutte contre le dérèglement climatique que de transition énergétique. Malgré les discours, c’est bien un recul massif de l’ambition européenne qui est proposé. L’objectif indicatif de 27% d’énergies renouvelables, sans déclinaison par pays, est peut- être la pire nouvelle de ce paquet. Ce serait réduire de moitié l’ambition affichée pour la décennie 2020 par rapport à la décennie 2010, alors même que ces énergies sont devenues compétitives par rapport aux énergies fossiles et nucléaires. Un objectif d’au moins 30% d’énergies renouvelables générerait 600 000 emplois supplémentaires !
La France joue un jeu très ambigu dans cette négociation. Alors qu’elle vient d’adopter une loi nationale qui équivaut à des objectifs de 31% en matière d’efficacité et de 32% en matière de renouvelables à l’horizon 2030, elle s’inscrit malheureusement à l’échelle européenne dans la ligne médiocre de la Commission.

Le gouvernement utilise-t-il Bruxelles pour saboter ce qu’il a concédé à Paris sur la transition énergétique? Alors que le Président Hollande a pris la courageuse initiative d’accueillir en 2015 la grande Conférence internationale sur le climat, comment la France peut-elle concourir à réduire les ambitions climatiques et énergétiques européennes, si essentielles au succès de Paris 2015? Se pourrait-il que le gouvernement déconstruise à Bruxelles ce qu’il bâtit à Paris, redonnant là aux lobbys les plus conservateurs ce qu’il a offert ici à la société ? Alors que le Président Hollande a maintes fois répété son ambition pour une communauté européenne de l’énergie, articulant recherche et innovation, développement industriel, aménagement des territoires, création d’emplois et sécurité énergétique, tournera-t-il le dos à l’Allemagne et à ses appels du pied pour un leadership franco-allemand sur la transition énergétique ? Finalement, le Président Hollande portera-t-il pour le paquet énergie-climat 2030 une ambition inférieure à celle de son prédécesseur, Nicolas Sarkozy, pour le paquet 2020 ? »


Intervention de Yannick Jadot sur la… par EurodeputesEE

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*