Spéculation sur les dettes souveraines: les Etats s’accordent sur un texte au rabais

23 mai 2011
Ce qui donne le signal du début des négociations entre le Conseil et le Parlement pour trouver un texte commun aux deux institutions nécessaire à l’entrée en vigueur du texte selon la procédure de codécision. Négociations qui s’annoncent hardues!
En effet, les ministres des finances européens ont adopté une proposition paradoxale puisque la spéculation sur les dettes souveraines sera limitée… SAUF en cas de crise, alors même que c’est en cas de crise que les mouvements spéculatifs sont les plus marqués. Ce sont les Etats les plus menacés par de potentielles attaques spéculatives —l’Espagne et Italie— qui ont exigé cette règle… Une logique absurde qui va permettre de faciliter la vente à découvert de titres souverains et donc d’ajouter des vendeurs qui parient sur la baisse du titre et donc sur l’augmentation du taux d’intéret au moment où les Etats ont au contraire besoin de plus d’acheteurs de dettes souveraines. Alors que le règlement initial visait à limiter la spéculation sur les dettes souveraines, ce texte issu du Conseil risque en l’état de la faciliter pour des pays en difficulté.

La suite ici.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*