Procès Luxleaks : il est urgent d’armer l’UE d’une législation protégeant ses lanceurs d’alerte

22 novembre 2017

Début du procès en cassation des lanceurs d’alerte Antoine Deltour et Raphaël Halet, cibles privilégiées de l’acharnement de la justice luxembourgeoise suite aux révélations du scandale Luxleaks.

En mars, Antoine Deltour a été condamné à six mois de prison avec sursis et à une amende de 1 500 euros, tandis que Raphael Halet a été condamné à une amende de 1 000 euros. Le journaliste Edouard Perrin a été acquitté en première instance.

Déclaration de Pascal DURAND, Porte-parole du Groupe Verts-ALE et sur les questions de transparence et de démocratie et Eva JOLY, Vice-Présidente de la Commission d’enquête sur les Panama Papers :

« Le procès en cassation de ce jeudi 23 novembre au Luxembourg rappelle qu’il est urgent d’armer l’UE d’une législation protégeant ses lanceurs d’alerte. Cette action contre Deltour, Halet et Perrin sans lesquels il n’y aurait pas eu de révélations sur les manœuvres d’optimisation et d’évasion fiscales est une anomalie dans une démocratie digne de ce nom.

Cela fait un an et demi que nous avons soumis une proposition de législation sans que la Commission se soit sérieusement attelée à la tâche. L’UE doit pouvoir garantir la protection réelle des citoyens dénonçant des fraudes ou la mauvaise gestion de l’argent public tout comme des crimes environnementaux, des atteintes aux droits humains ou tout autre fait contrevenant à l’intérêt général. »

ET AUSSI  :
La pétition de soutien à Antoine Deltour : https://europeecologie.eu/actions/soutenons-antoine-deltour

* La première version de ce communiqué indiquant que le journaliste Edouard Perrin était de nouveau poursuivi a été corrigée. 

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*