Finance-fonds monétaires : le Parlement européen refuse d’encadrer les banques parallèles

5 avril 2017
Le Parlement européen a adopté le projet de réglementation européenne sur les fonds monétaires. Le groupe Verts-ALE a voté contre ce texte qui n’encadre pas de manière adéquate ces fonds à risque fonctionnant comme des banques parallèles.
 
Déclaration d’Eva JOLY, membre de la Commission des affaires économiques et monétaires :

« Il y a bientôt dix ans, la crise des « subprimes » plongeait l’économie mondiale dans la tourmente et indiquait l’urgence de corriger les dérives du secteur financier par la régulation.

Malheureusement, une majorité d’eurodéputés a choisi de s’aligner sur les demandes du secteur financier au lieu de réglementer les fonds monétaires à risque dans l’intérêt des citoyens. D’un projet visant à améliorer la stabilité du système financier, nous avons débouché sur un texte remanié par le Conseil, la Commission et le Parlement n’encadrant pas suffisamment ces fonds qui fonctionnent comme des banques parallèles.

Ceux-ci donnent l’illusion d’offrir des avantages similaires à des dépôts bancaires (accès instantané à des liquidités et relative stabilité de la valeur) quand, en réalité, ils demeurent aussi fortement exposés aux risques du marché que n’importe quel fonds d’investissement.

Contredisant ses engagements internationaux, l’UE porte un nouveau coup à l’objectif indispensable de réglementation du secteur financier alors que le risque d’une nouvelle crise court toujours. »

L’intervention d’Eva JOLY sur le sujet en plénière :

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*