La Commission ne doit pas abandonner l’objectif des 2°C

25 février 2015
Mercredi 25 février 2015, la Commission européenne présente sa « stratégie pour une Union plus résiliente sur le plan de l’énergie, dotée d’une politique visionnaire en matière de changement climatique ». Cette stratégie générale est ainsi accompagnée d’une communication sur la feuille de route vers la COP21 et d’une communication sur l’objectif de 10 % d’interconnexion des réseaux d’électricité.

Pour Yannick JADOT, eurodéputé écologiste et coordinateur du groupe des Verts/ALE pour la COP21 :

 » Derrière une rhétorique climatique astucieuse, cette communication sur la feuille de route climat1] manque terriblement de conviction. À quelques mois de la grande conférence de Paris 2015 où un accord ambitieux, global et contraignant devra être scellé sur le climat, ce texte inquiète profondément et remet en cause le rôle clé de l’Union européenne dans ces négociations internationales.

Cette communication s’écarte complétement de l’objectif clé de limiter le seuil de réchauffement à 2°C afin de prévenir des effets désastreux du dérèglement climatique. La Commission acte simplement l’idée que Paris ne conclura pas un accord compatible avec cet objectif des 2°C, alors qu’elle devrait s’assurer que ce soit le cas, en remettant en question par exemple la frilosité européenne en matière de réduction des émissions.

La Commission sort de son chapeau une nouvelle proposition d’objectif de réduction des émissions globales – « d’au moins 60% en 2050 par rapport aux niveaux de 2010 »- une remise en cause assumée de l’objectif de décarbonisation de nos économies mondiales à l’horizon 2050 acté à Lima.

Il ne suffit donc pas que la Commission européenne rappelle des engagements forts et vérifiables pour la signature de cet accord global sur le climat. Elle doit convaincre de son leadership en matière de négociations climatiques en se dotant de politiques énergétiques internes ambitieuses qui prouvent que la lutte contre le dérèglement climatique est bénéfique pour l’ensemble des citoyens, et créatrice d’emplois durables et non-délocalisables. Car soyons honnêtes : sans leadership crédible de l’UE, il n’y aura pas d’accord à Paris. « 

[1][http://ec.europa.eu/transparency/regdoc/rep/1/2015/FR/1-2015-81-FR-F1-1.PDF


Yannick Jadot: "Pour que les citoyens prennent… par EurodeputesEE

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*