Le climat se fout des grands discours Seuls les actes compteront

27 novembre 2015
La COP21 débutera ce lundi 30 novembre avec la présence massive des dirigeants mondiaux. Ce sommet décidera pour partie de l’avenir de l’humanité pourtant Yannick JADOT souligne qu’il est inquiétant qu’aucun des points clés de la négociation ne soit réglé à ce stade.
 
Pour Yannick Jadot, porte-parole du groupe Verts-ALE sur le climat et membre de la délégation officielle du Parlement européen à la COP21 :

« Les États ont deux semaines pour trouver un accord qui s’attaque enfin efficacement au dérèglement climatique et procure les moyens suffisants pour que les plus vulnérables puissent y faire face.

En arrivant à Paris, la quasi totalité des États ont déposé leurs engagements de réduction à moyen et long termes, couvrant près de 95% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. C’est un processus très positif tant au niveau global qu’au niveau des pays.

Toutefois, il est inquiétant qu’aucun des points clés de la négociation ne soit réglé à ce stade; que ce soit l’objectif de long terme, le caractère contraignant de l’accord, la prévisibilité des financements pré et post 2020, les clauses de révision, les mécanismes de contrôle et d’évaluation des engagements, la prise en compte des émissions des transports maritime et aérien …

Pire, malgré les alertes pressantes de la science et le fait que l’année 2015 marque déjà un réchauffement moyen global d’un degré, malgré la mobilisation citoyenne, malgré la révolution énergétique en cours (le coût du photovoltaïque a été divisé par 4 depuis le sommet raté de Copenhague !), les engagements déposés par les États conduisent au chaos climatique avec un réchauffement de 3 degrés Celsius.

Le climat se fout des grands discours et exige des actes plus ambitieux. L’Union européenne elle-même peut faire beaucoup mieux, en adoptant par exemple un objectif de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre de 40% à l’horizon 2025 (et non 2030).

Alors que les attaques terroristes renvoient l’humanité à sa communauté de destin, la lutte contre le dérèglement climatique constitue le meilleur moyen de lui proposer un avenir bienveillant et prometteur. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*