Le mariage pour tous enfin adopté : la France rejoint le club des Etats progressistes en Europe

23 avril 2013
23 avril 2013 : le projet de loi ouvrant le mariage et l’adoption aux personnes de même sexe est adopté à l’Assemblée nationale par 331 voix contre 225 ! Ce vote historique permet enfin aux couples homosexuels de pouvoir bénéficier des mêmes droits que les couples hétérosexuels, et aux familles homoparentales d’exister enfin devant la loi et dans la société française.
Le droit, le choix, la liberté de se marier ou non, d’adopter ou non… il était grand temps que la France participe à cette évolution sociétale déjà engagée en Europe depuis 2001. En effet, dans l’Union européenne, ce sont les Pays-bas qui ont les premiers autorisé le mariage pour tous, suivi par la Belgique en 2003, l’Espagne en 2005, la Suède en 2009, le Portugal en 2010 et enfin, plus récemment, le Danemark en 2012.

Ce débat, comme tous les débats ayant trait à la famille, ne relève pas de la compétence des Etats-membres et n’a pas ou très peu rejailli au sein du Parlement européen. Mais l’Union européenne à laquelle nous croyons ne fait pas qu’intégrer des marchés ou des monnaies, elle défend également les minorités et lutte contre les discriminations partout en Europe. Le Traité de Lisbonne, la Charte des droits fondamentaux, la Convention européenne des Droits de l’Homme en attestent. Dans l’ « intergroupe » défendant les droits des lesbiennes, gays, bisexuels et transexuels, mais aussi dans leur travail législatif au sein des institutions et dans leur engagement militant, les eurodéputés EELV s’appuient sur ces textes pour dénoncer les violences quotidiennes et les inégalités dont sont encore trop souvent victimes les homosexuels en Europe.

Une première fois en 1994, puis à nouveau en 2003, les eurodéputés demandaient à tous les Etats-membres de l’Union européenne « d’abolir toute forme de discrimination (législative ou de facto) dont sont victimes les homosexuels, notamment en matière de droit au mariage et d’adoption d’enfants ». Un pas vient d’être franchi dans ce sens en France, mais la lutte pour l’égalité des droits des homosexuels continue. Nous devons faire évoluer la législation européenne et garantir par exemple le droit à la liberté de circulation des couples homosexuels et donc la reconnaissance mutuelle de ces droits sur l’ensemble du territoire européen.

– Pour en savoir plus : découvrez l’infographie de Toute l’Europe sur les Droits des homosexuels en Europe.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*