Non classé

Législative partielle dans les Yvelines: les écologistes saluent une « dynamique »

23 septembre 2009
Politique

AP | 21.09.2009 | 14:43

Au lendemain de la qualification pour le second tour de la candidate écologiste lors de l’élection législative partielle dans les Yvelines, les représentants de la liste Europe Ecologie ont interprété lundi ce résultat comme une « confirmation » de la « dynamique du mouvement ».

Annie Poursinoff a obtenu dimanche 20,15% des voix dans la 10e circonscription des Yvelines, celle de Rambouillet, se classant deuxième derrière l’UMP Jean-Frédéric Poisson (43,93%). La représentante d’Europe Ecologie a battu Georges Mougeot, candidat divers gauche soutenu par le MoDem (9,56%), et la socialiste Françoise Pelissolo (12,44%).

« C’est peut-être la confirmation que les temps changent politiquement », a analysé Cécile Duflot, à l’occasion de la Journée parlementaire des Verts-Europe Ecologie à Paris, qui se déroulait lundi dans une ambiance euphorique. Il s’agit d’une « première » dans l’histoire du parti, a souligné la secrétaire nationale des Verts.

« Il y a une discordance énorme entre notre poids dans la société et nos représentations parlementaires en France », a-t-elle regretté « puisque la proportionnelle n’existe pas ». Mme Duflot a appelé à « la poursuite de cette dynamique ».

« Ceux et celles qui pensent aujourd’hui que les écologistes sont là pour faire de la figuration -ou qu’il faut les écouter un petit peu, les recevoir éventuellement à l’Elysée et puis ensuite n’en faire qu’à sa tête- risquent de se retrouver avec un gros souci aux régionales et après », a-t-elle averti.

« Cela me parait confirmer la pérennité de la dynamique et de la nouvelle offre politique qui s’est développée avec Europe Ecologie », a renchéri l’eurodéputé Jean-Paul Besset. « Il nous faut consolider notre offre politique » pour « continuer sur ce chemin-là ».

« Rambouillet, ça n’était pas le territoire par excellence de l’écologie. Maintenant, ça va le devenir », s’est félicitée pour sa part Annie Poursinoff, souhaitant transformer dimanche prochain « une toute, toute petite chance de gagner (…) en grande, grande chance ». AP

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*