Non classé

Les Journées d’été du Rassemblement des écologistes : feu vert à l’avenir commun

30 août 2010
2300 visiteurs, 110 ateliers et de nombreux journalistes… Les Journées d’été du rassemblement des écologistes français ont battu tous les records de fréquentation cette année. Et demain ? Un nouveau mouvement unifié de l’écologie politique se structure…
Des records

Participation record : 2 300 personnes sont venues aux Journées d’été du Rassemblement des écologistes (Europe Ecologie / les Verts) qui se sont déroulées à Nantes du 19 au 21 août 2010. Record encore avec les 110 ateliers-débats au cours desquels les défis que les écologistes doivent relever ont été longuement brassés, confrontés, décortiqués, sans tabous. Record toujours dans la couverture médiatique massive de la manifestation, traduisant son importance politique.

Une positive attitude

Au delà des chiffres du succès (un succès dû aussi au sans faute des organisateurs et militants nantais(e)s), l’essentiel du bilan de ces Journées d’été tient à l’état d’esprit qui a dominé l’événement. Une « positive attitude » comme on dit maintenant. Hormis quelques inévitables sautes d’humeur sans lesquels la vie politique manquerait de sel, le climat général était orienté vers la recherche collective d’une accélération de la dynamique politique que nous avons installée avec Europe Ecologie et les Verts. Finies les guerres de clans ou les conflits de posture ! Oubliées les étiquettes identitaires ! L’échéance de l’élection présidentielle elle-même, d’ordinaire si propice aux déchaînements d’ego, n’a provoqué aucune déchirure. Les participants étaient tous imprégnés de l’essentiel qui les rassemble : l’urgence et la gravité des crises, la complexité des réponses à fournir et la part grandissante de nos responsabilités. A croire que l’intitulé des Journées de Nantes – L’écologie à l’épreuve du pouvoir – nous obligeait…

Vive le débat interne

Le succès des Journées d’été doit beaucoup à l’intense période de débat interne, plus souvent fraternel que polémique, qui les a précédées, au travail de réflexion acharné de milliers de militants pour trouver la bonne voie de notre avenir commun. Chacun a écouté l’autre, des synthèses ont été ébauchées, permettant d’ouvrir une issue commune. Chacun est désormais convaincu que le rassemblement des écologistes ne peut en rester là et que l’heure est venue de passer à une nouvelle phase de notre mouvement, celle de la création d’un grand mouvement unifié de l’écologie politique articulant une nouvelle organisation politique et la société civile.

Des journées d’été qui ouvrent une nouvelle phase

Identité et orientation politique, principes organisationnels, nouveaux statuts, nouvelle direction… Des documents fondateurs sont en chantier, intégrant autant que faire se peut les apports des contributions. Ils seront disponibles avant la fin septembre et soumis au vote individuel de chaque adhérent d’Europe Ecologie, après débats locaux et Assises territoriales dans chaque région le 9 octobre (selon un calendrier et des modalités arrêtées à l’unanimité par le Bureau Exécutif et le CAP national d’Europe Ecologie). Dans le même temps et dans le même esprit, le parti Les Verts organisera en interne son propre référendum pour soumettre à ses membres la nouvelle organisation. Au final, les 13 et 14 novembre à Lyon, une assemblée Constituante nationale à laquelle chaque adhérent pourra participer devra donner naissance au nouveau mouvement, prêt à assumer les futurs enjeux politiques.

La route vers les Assises passe par l’adhésion

Le message des Journées d’été de Nantes est clair : il n’y a plus matière à réticences ni objets de défiance. Les freins sont levés. Le chemin est tracé. Une volonté commune affirmée. Plusieurs milliers de personnes, convaincus par notre nouvelle offre politique et désireux de bâtir l’espoir, peuvent encore devenir les acteurs de ce moment-clé. Donc, si vous n’avez pas encore adhéré à Europe Ecologie pour participer au processus de création du mouvement de l’écologie politique, si vous voulez pouvoir choisir et voter, une seule adresse : europeecologie.fr, que vous soyez ou non adhérent des Verts. Et si vous êtes adhérent des Verts, veillez en plus à être à jour de votre cotisation pour pouvoir participer au référendum interne qui actera la mutation de novembre.

Calendrier du processus constituant du mouvement unifié des écologistes

Entre le 22 août et le 6 septembre, rédaction par les groupes de travail mandatés par le bureau exécutif des textes fondateurs qui seront soumis aux adhérents d’Europe Ecologie

Deux textes

Un texte Manifeste d’orientation politique sur les finalités du mouvement
Un texte sur l’organisation du mouvement (avec les grands principes, les options et les « statuts »)

10 septembre, BE d’Europe Ecologie et CE des verts : validation des textes fondateurs et transmission aux membres du CAP

17 septembre, CAP, amendements et approbation des textes fondateurs

18-19 septembre, CNIR, lancement du référendum des verts

21 septembre, envoi des textes à tous les adhérents

21 septembre au 9 octobre, débats locaux à l’initiative des comités locaux d’Europe Ecologie

9 octobre, Assises territoriales du processus en région sous la responsabilité des comités d’animation et de pilotage régionaux

Entre le 17 octobre et le 13 novembre, référendum interne des Verts

13 et 14 novembre Assises constituantes de Lyon

Partager cet article

Les commentaires sont fermés.