Les lobbies pétroliers n’ont vraiment aucun souci à se faire

6 octobre 2014
Ce soir, la Commission des Affaires Juridiques du Parlement européen (JURI) se réunissait à huis clos pour réexaminer en urgence, à la demande des commissions compétentes sur les questions d’énergie et de climat, la déclaration d’intérêts financiers de Miguel Arias CANETE.

Selon Pascal DURAND, député écologiste du groupe des Verts/ALE:

« Ce soir, l’Europe démocratique et transparente a connu un sérieux revers. En revanche, les lobbies pétroliers n’ont vraiment aucun souci à se faire, ils ont de solides alliés au sein du Parlement européen.

En effet, la commission JURI, réunie ce soir en urgence pour réexaminer la situation sur les éventuels conflits d’intérêts familiaux de M. Cañete, s’est contentée, à la demande de son président et à la majorité des deux grands groupes du Parlement européen, d’un pur examen formel des déclarations de M. Cañete.

Ainsi, la Commission JURI, malgré la demande formelle portée par les écologistes, soutenus par les députés attachés à la transparence et au respect d’une Europe fédérale exemplaire, se refuse à accomplir le moindre de ses devoirs, qui consiste à vérifier si un commissaire en charge de la question de l’énergie et du climat peut être directement impliqué, à travers sa famille, dans des sociétés pétrolières.

Il appartient désormais aux commissions parlementaires concernées par les questions climatiques et énergétiques de se prononcer.« 

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*