La Commission Juncker et sa grande coalition sont en train de tuer l’Europe à petit feu

 
Il y a un an, les Européens étaient appelés à aller voter pour leurs représentants au Parlement européen. Un coup dur pour la démocratie européenne avec un taux de participation de 42,61 % et la forte progression des eurosceptiques devenus la troisième force politique de l’Union. Auxquels il faut ajouter les 23 élus FN, qui siègent officiellement avec les « non-inscrits », mais qui s’acharnent dans leur aveuglement idéologique à déconstruire tout ce qui touche de près ou de loin à l’Europe, y compris lorsque les lois européennes viennent renforcer les droits des travailleurs ou la protection de l’environnement.

Ces résultats avaient pour un temps sonné comme un cri d’alarme. Jean-Claude Juncker se voyait en Président de la « Commission de la dernière chance », réorganisant cette lourde machine bureaucratique en organe plus politique désireux de donner un « nouvel élan pour l’Europe ». Belle ambition que de rendre l’UE plus compréhensible et plus accessible, et de faire en sorte qu’elle réponde enfin aux attentes des citoyens. Mais un an après, qu’en est-il ?

Retrouvez la suite de la tribune sur le site du HuffingtonPost ici : http://www.huffingtonpost.fr/michele-rivasi/commission-juncker_b_7483020.html?utm_hp_ref=france

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*