Notre environnement et notre santé nous commandent de dire « non » au CETA

13 janvier 2017
Le 12 janvier 2017, la commission « environnement et santé publique » du Parlement européen n’a malheureusement pas soutenu la résolution d’opposition des écologistes au CETA. L’occasion pour Michèle Rivasi de publier une tribune sur le site du Huffington Post.
Les risques que fait peser le CETA sur notre santé et notre environnement ne sortent pas de notre imagination. Les écologistes avaient de multiples raisons de déposer une résolution en commission « environnement et santé publique » du Parlement européen pour appeler les États membres à rejeter ce texte. Le résultat du vote est une déception pour de nombreuses raisons:

Le Canada est un pays allié de l’UE mais cela ne revient pas à dire qu’il partage la même législation que l’Europe en matière de protection environnementale. Bien au contraire.

Il est essentiel de rappeler que le Canada a attaqué plusieurs États européens devant l’Organisation mondiale du commerce (OMC) concernant leur politique de prévention face aux OGM et d’interdiction des hormones dans le bœuf. En 1998, le Canada a même contesté devant l’OMC l’interdiction de l’amiante en France.

La suite à lire sur le site du Huffington Post.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*