Réchauffement climatique : la course verte vers Durban

1 novembre 2011
Les eurodéputés Verts/ALE préparent les prochaines négociations internationales sur le climat qui auront lieu à Durban du 28 novembre au 9 décembre 2011. Aujourd’hui, ils organisent un grand débat au Parlement européen, à suivre en direct sur Internet.
Les dernières discussions internationales sur le climat ont été décevantes. A Copenhague, en 2009 – en dépit de grands espoirs et d’une forte mobilisation de nombreux acteurs et de la société civile – rien de substantiel n’a été convenu. L’année dernière à Cancún, ces mêmes discussions internationales parvenaient à peine à restaurer une confiance fragile dans le système et les accords sont encore loin de répondre aux objectifs fixés par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC).

Le travail est donc loin d’être terminé. Malgré un grand sentiment d’impuissance, voire de découragement et même si un temps précieux a déjà été perdu, nous ne perdons pas espoir ! Pour le groupe des Verts/ALE, il est fondamental de maintenir les discussions sur le changement climatique et l’avenir de notre planète à l’agenda politique. Avant le prochain sommet sur le climat à Durban en Afrique du Sud, du 28 novembre au 9 décembre 2011, les eurodéputés écologistes lancent donc le débat à Bruxelles, de manière directe et franche, lors d’une conférence intitulée The Green Race to Durban and Beyond .

Cet événement sera citoyen et interactif et ne se limitera pas aux participants présents à la tribune. Nous invitons chacun d’entre vous à contribuer activement à la discussion en suivant les discussions et en donnant votre avis en ligne !

– Découvrez le programme complet sur le site des eurodéputés Verts/ALE

– Suivez la conférence en direct sur la Green media box des Verts/ALE

Selon vous, quel pays dans le monde est vraiment le leader en matière de politique climatique ? Lequel attire le plus d’investissements verts ? Comment encourager tous les États à enclencher une transition rapide vers une économie verte ? Le système de l’ONU est-il le modèle le plus efficace pour relever le défi du changement climatique ? Où le monde doit-il commencer à chercher des moyens alternatifs et de partenariat différents afin de faire de réels progrès dans ce domaine ? …

Envoyez-nous vos questions à l’avance à l’adresse suivante : Greens.stopclimatechange@europarl.europa.eu ou au cours de l’événement qui sera diffusé en direct sur le Web via Twitter (# greenrace).

Partager cet article

Un commentaire

  •  - 

    Je pense que la France à un rôle tres important et doit montrer la voie en matière de modèle énergetique.
    Nous avons la chance d’habiter un pays parcourue par de nombreux fleuves, avec certaines régions trés ensolleillées et d’autre trés ventées; il y a aussi des km de côtes à exploiter du mieux possibles.

    même si nous avons fais l’erreur de tout placer dans le nucléaire depuis 35a, il est encore tant d’initier un changement de cap radical en remplaçant les plus vieilles centrales nucléaire par des réseaux complémentaires (solaire, hydroélectrique,eolien….)

    Je crois aussi beaucoup en la biomasse qui à terme pourrait remplacer les centrales à charbon et à gaz.Dans ce cas de figure pourquoi ne pas engager des partenariats avec certains états pour valoriser leurs déchets agricoles, je pense entre autre au 120 millions de tonnes de riz non utilisé chaques années où aux residus de canne à sucre….
    Je pense enfin que le seul moyen d’imposer une telle politique énergetique est de démontrer que celle ci est rentable! Car nous voyons bien que c’est cela qui conditionne tout à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*