Rendez-vous aux Etats généraux du nucléaire

13 mai 2011
Au lendemain de la catastrophe de Fukushima au Japon et 25 ans après Tchernobyl, le déni sur le danger du nucléaire n’est plus possible. Plusieurs pays européens ont d’ailleurs réagi comme il se doit en décrétant un moratoire et une sortie programmée du nucléaire. Et en France ? Pour en débattre, rendez-vous aux Etats généraux du nucléaire, le samedi 21 mai à Paris.
Le nucléaire est une technologie trop risquée (table ronde 1), coûteuse et à laquelle il existe des alternatives crédibles et créatrices d’emplois (table ronde 2). Une vision politique volontariste et ambitieuse doit faire corps chez nos partenaires, dans l’objectif d’un débat national sur le nucléaire et la question de sa sortie (table ronde 3).

L’opacité, le secret et le mensonge d’Etat sont les mots-clés de l’industrie nucléaire en France. Les écologistes réclament depuis des décennies un grand débat public sur les choix énergétiques, de la transparence et un référendum pour que les citoyens, une fois éclairés, s’approprient le sujet et disent clairement si oui ou non ils souhaitent sortir du nucléaire. La transition énergétique est pour nous une nécessité. Elle doit s’appuyer sur la triade : sobriété (réduction des consommations inutiles, chasse au gaspillage…), efficacité énergétique (isolation thermique des bâtiments, maîtrise de la demande…) et développement des énergies renouvelables. L’échéance présidentielle de 2012 doit permettre de mettre cette question du nucléaire au cœur de la campagne.

Télécharger le programme des Etats généraux du nucléaire (cliquez sur l’icône!) (pdf 851.68Ko)

Programme des Etats généraux du nucléaire le 21 mai 2011

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*