Supervision bancaire de l’UE: une étape importante mais insuffisante pour la stabilité financière

3 novembre 2014
Le nouveau mécanisme européen de supervision bancaire entrera en vigueur demain. Les banques les plus importantes de la zone euro seront dorénavant sous la supervision directe de la Banque centrale européenne (BCE)

Pour Eva Joly, députée européenne Verts/ALE, membre de la commission « Affaires économiques et monétaires » :

«La mise en place de la supervision bancaire européenne est une étape importante pour une plus grande stabilité financière en Europe. Elle va tout d’abord mettre fin à une supervision bancaire nationale trop laxiste. Cette dernière a échoué et les contribuables européens ont dû trouver 5 000 Mds€ pour sauver les banques en difficulté. La surveillance européenne unique doit permettre une évaluation plus complète et systémique du secteur financier. Elle doit rompre le lien plus que trouble qui unit les systèmes bancaires nationaux aux superviseurs et dirigeants politiques nationaux.
Néanmoins, il est primordial que le nouveau superviseur soit responsable devant le Parlement européen, afin d’assurer un contrôle démocratique de sa mission. D’autant que les Verts au PE ont toujours été réticents à une concentration indésirable des pouvoirs entre les mains de la BCE, avec toutes les possibilités de conflits d’intérêts qu’elle implique.

Enfin, il faut garder à l’esprit que le mécanisme de supervision unique ainsi que le futur système de résolution unique ne seront réellement efficaces que lorsque le modèle des banques « Too Big To Fail » aura été réformé en profondeur. Le modèle d’affaire des plus grandes banques européennes n’a en effet fondamentalement pas changé. Les mégabanques européennes ne répondent toujours pas aux exigences de base en matière de gestion des risques financiers et d’utilité sociale. Le risque systémique reste entier et fait peser un grave danger sur les économies européennes. Les réformes structurelles du secteur bancaire – sur lesquelles se pencheront le Parlement européen et le Conseil dans les prochains mois – seront cruciales à ce sujet

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*